Historique


À ce jour, le Partenariat de Ouagadougou a tenu quatre réunions annuelles. Chacune de ces réunions a marqué un tournant décisif pour la promotion de la Planification Familiale dans les pays membres. Après celle de décembre 2012 à Dakar, la deuxième  Réunion Annuelle (RA) a eu lieu le 11 Novembre 2013 à Addis Abeba, en Ethiopie.

Cette réunion dans la capitale éthiopienne, était axée sur les principaux défis qui attendaient le PO et comment assurer une bonne coordination aussi bien interne qu’externe. Les objectifs de la rencontre d’Addis Abeba étaient de présenter les progrès et défis du Partenariat, d’échanger sur les activités à haut impact permettant d’accélérer la mise en œuvre des plans d’action, de présenter les opportunités pour une meilleure sécurisation des produits, de discuter des stratégies de mobilisation de ressources et enfin d’identifier les actions nécessaires pour le renforcement du Partenariat. C’était aussi l’occasion d’établir les bonnes pratiques à suivre, et il en est ressorti que la délégation des tâches était primordiale afin d’optimiser les rôles des personnels de santé, mais également de renforcer le partenariat Société Civile/ Gouvernement, au vu du rôle important de la SC pour le repositionnement de la Planification Familiale dans les pays du PO.

L’une des préoccupations majeures du PO évoquée à Addis Abeba, était la  mise en place d’initiatives afin d’assurer la sécurisation et l’approvisionnement régulier en produits contraceptifs pour éviter les ruptures de stock. A l’issue de la RA d’Addis Abeba, les participants ont formulé des recommandations en direction des différentes parties prenantes du PO pour une meilleure coordination et pour des plans d’action.

La Conférence Internationale sur la PF qui a suivi la réunion annuelle d’Addis Abeba a donné au PO un autre motif de satisfaction. En effet trois pays membres du PO ont déclaré leur engagement solennel à œuvrer au développement de la PF et à contribuer à l’atteinte des objectifs de FP2020. Ces pays (Bénin, Guinée et Mauritanie) s’ajoutent aux quatre (Burkina, Côte d’Ivoire, Niger et Sénégal) qui s’étaient engagés dans le même sens lors du lancement de FP2020 en Juillet 2012 à Londres.

En Décembre 2014, les parties prenantes du PO se sont retrouvés à Paris pour la 3éme RA afin d’échanger sur les expériences des pays pour en tirer des enseignements, de présenter le partenariat à de nouveaux bailleurs de fonds potentiels, d’identifier les priorités du Partenariat pour l’année 2015 et de présenter les progrès réalisés tout au long de l’année 2014.

La réunion annuelle de Paris a aussi été une étape marquante dans l’octroi de financement de la part des bailleurs. Ces derniers ont eu à confirmer leur engagement auprès des pays membres en augmentant de 36% les fonds alloués au PO. Il est ressorti des échanges à Paris que l’accent sera mis sur quatre aspects stratégiques que sont l’accès aux services de Planification familiale (PF), la disponibilité et l’approvisionnement en produits de PF déjà au centre des préoccupations lors de la deuxième RA,  la création de la demande en PF et la création d’un environnement favorables à la PF.

A l’issue de la rencontre, il s’agissait généralement de se projeter sur l’année 2015 qui sera plus que déterminante pour le PO et de se fixer des priorités, axées principalement sur les différents plans d’action.

Après cette 3éme RA de Paris, marquée par la détermination et les engagements des principaux acteurs du Partenariat de Ouagadougou, les 9 pays membres se sont retrouvés avec leurs partenaires, du 9 au 11 décembre 2015, cette fois ci à Cotonou dans la capitale béninoise.

Il faut dire que cette 5éme réunion revêtait d’une importance particulière au vu des nouveaux défis qui attendaient les parties prenantes du PO. En effet cette année 2015 marquait la fin des plans d’action de certains pays, mais aussi l’échéance de la phase « d’urgence d’agir » du PO. L’objectif de 1 million d’utilisatrices additionnelles de méthodes de PF avait été atteint et même dépassé avec 1,18 million d’utilisatrices additionnelles.  

Au vu de ce bilan satisfaisant, le PO est entré dans une nouvelle phase, à savoir la phase d’accélération avec pour nouvel objectif 2,2 million d’utilisatrices additionnelles d’ici 2020. Les principaux défis relevés pour cette phase d’accélération 2016-2020 sont la création et la satisfaction de la demande de services en SR/PF, les services aux adolescents et aux jeunes comme choix stratégiques et prioritaires dans les plans d’action, l’ancrage institutionnel favorable et rassurant pour la PF, le partenariat interpays afin de faciliter les partages d’expériences et les bonnes pratiques. Notons aussi que lors de cette 4éme réunion, la Fondation Bill & Melinda Gates, l’un des partenaires clés du PO, a renouvelé son engagement à travers l’augmentation des fonds alloués pour soutenir les pays dans l’élaboration de leurs plans d’action pour cette phase d’accélération.


Deprecated: Function get_magic_quotes_gpc() is deprecated in /home/po_ps603604/partenariatouaga.org/Ra2016/wp-includes/formatting.php on line 4382

Deprecated: Function get_magic_quotes_gpc() is deprecated in /home/po_ps603604/partenariatouaga.org/Ra2016/wp-includes/formatting.php on line 4382

Deprecated: Function get_magic_quotes_gpc() is deprecated in /home/po_ps603604/partenariatouaga.org/Ra2016/wp-includes/formatting.php on line 4382