Signature d’un Protocole d’Entente entre l’OOAS et l’UCPO

La mise en œuvre de l’Accord de Partenariat sur l’appui aux plans de repositionnement de la Planification Familiale a franchi une étape supplémentaire avec la signature d’un Protocole d’Entente entre l’Organisation Ouest-Africaine de la Santé (OOAS) et l’Unité de Coordination du Partenariat de Ouagadougou (UCPO).

Cet évènement a eu lieu le 09 décembre 2015 dans la salle de conférence de l’Hôtel AZALAI à Cotonou au Bénin. Il matérialise ainsi la ferme détermination du Directeur Général de l’OOAS à accompagner UPCO dans la facilitation de la mise en œuvre des plans de repositionnement de la Planification des neuf pays pilotes : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Togo.

DSC_0097

Paraphée par Dr. Xavier CRESPIN, Directeur Général de l’OOAS et Madame Fatimata SY, Directrice de l’Unité de Coordination, cette convention porte essentiellement sur la réalisation d’actions conjointes et concertées pour accélérer l’atteinte des buts et objectifs mutuels en matière de planification familiale (PF) et santé sexuelle et reproductive (SSR) dans neuf (9) pays de l’Afrique de l’Ouest francophone membre du Partenariat de Ouagadougou. A cet effet, les parties prévoient de coopérer dans les domaines suivants :

  •  Partage d’information : les deux parties vont partager les informations sur le suivi de la mise en œuvre des activités SSR/PF dans les pays concernés y compris les données, les rapports des projets, les informations publiques sur la contribution financière des différents partenaires au niveau des pays.
  • . Participation et collaboration dans les événements clés : l’OOAS et l’UCPO doivent par voix officielle s’informer et s’inviter mutuellement à toute conférence, réunion, ou visite de terrain sur les sujets de PF et SSR et autant que possible, partager les rapports de ces réunions si l’un ne peut pas y participer.
  •  Mise en commun de leurs avantages comparatifs : l’OOAS et l’UCPO doivent chacun en ce qui le concerne reconnaître les forces et capacités de l’autre afin de réduire les duplications et utiliser les ressources et partenariats déjà disponibles, pour faire mieux avancer leurs buts et objectifs conjoints dans les pays ci-dessus cités.

A la fin de cette cérémonie, le DG de l’OOAS a remercié l’UCPO pour la bonne collaboration et coopération qui existe entre les deux institutions. Il a souligné l’importance qu’accorde l’OOAS à la mise en œuvre des activités de Partenariat de Ouagadougou. A son tour, la Directrice de l’Unité de Coordination s’est félicitée de l’exemplarité de la coopération entre les deux institutions.

Clétus ADOHINZIN

OOAS