Qu’est-ce que le FACE?

Les 9 pays d’Afrique de l’ouest francophone ont, depuis février 2011 à Ouagadougou, reconnu l’urgence d’agir en faveur de la Planification Familiale (PF). Pour se faire, ils se sont dotés de plans d’action ambitieux et budgétisés, pour leur permettre d’atteindre l’objectif d’un million de femmes additionnelles utilisatrices de méthodes contraceptives modernes. et de mettre en œuvre les autres engagements pris à Ouagadougou. En 2015 cet objectif a été dépassé pour atteindre 1,033 mille femmes.

Au cours de cette période l’UCPO a administré le FA2E, Fonds d’apprentissage et d’échange d’expériences, un levier qui a permis de financer les activités d’organisations présentes dans les 9 pays du PO. Ces activités visaient à accélérer la mise en œuvre des plans d’actions nationaux de PF ; impulser ou soutenir la mise en œuvre d’actions innovantes et d’interventions à haut impact ; renforcer l’apprentissage entre les pays du PO et enfin Impulser le soutien mutuel entre pays. Cependant, l’utilisation des fonds aux fins indiquées n’était pas à la hauteur des attentes. Le principal problème semble avoir été le manque de connaissance des meilleures pratiques par les acteurs dans le pays et le manque de temps pour les responsables des ministères de la santé des pays respectifs pour développer des plans d’action. Cette stratégie sera maintenue pendant ce cycle de subvention sous le nom de FONDS D’APPRENTISSAGE, DE COORDINATION ET D’ECHANGE D’EXPÉRIENCES (FACE) avec quelques améliorations. Ce travail nécessitera: (i) une meilleure compréhension des causes de la non utilisation de ce fonds par les pays, (ii) la diffusion des meilleures pratiques compilées par l’OOAS, puis (iii) le soutien d’experts d’institutions africaines avec qui l’OPCU s’efforcera d’aider les pays à développer et à mettre en œuvre leurs plans.

Les activités que ce fonds financerait devront être celles pour lesquelles les pays démontrent clairement une importance stratégique à accélérer dans un temps très limité la mise en œuvre de leur plan d’action. Ces activités devront également être des activités qui ne bénéficient pas d’une autre source de financement.

Principes clés du FACE                

Le FACE a pour but de soutenir toutes activités qui visent à :

  • Accélérer la mise en œuvre des plans d’actions nationaux de PF ;
  • Faciliter la collecte et l’analyse des données en temps opportun et nécessaire ;
  • Impulser ou soutenir la mise en œuvre d’actions innovantes et d’interventions à haut impact ;
  • Renforcer l’apprentissage entre les pays du PO.
  • Impulser le soutien mutuel entre pays

Activités susceptibles d’être financées par Le FACE:

  • Les participations aux revues annuelles des plans d’action PF (c’est à dire la participation d’un pays X aux revues annuelles du plan d’action PF d’un pays Y en qualité de peer reviewers…) ;
  • Les revues annuelles et le suivi de la mise en œuvre des plans d’action PF (ici on soutiendrait l’organisation des revues annuelles et des activités comme les réunions de coordination des organes ou comités techniques et de pilotage de la mise en œuvre des plans d’action PF dans les pays) ;
  • Les voyages d’échanges et d’apprentissage, et le tutorat (à la demande) pour la réplication d’une approche jugée intéressante pour un pays ;
  • Les échanges entre les leaders religieux, jeunes ambassadeurs, et les coalitions de la société civile ;
  • Les activités de plaidoyer des jeunes ambassadeurs ;
  • Les réplication des meilleures pratiques avec OOAS
  • Les participations aux conférences régionales et internationales et fora sur les meilleures pratiques…etc.

Les activités que ne finance pas la FACE:

  • Les activités visant un changement de comportement au niveau communautaire ou des prestataires de services ;
  • Les activités de sensibilisation ayant pour objectif d’accroître la demande de services ;
  • Les activités de sensibilisation réalisées au niveau local pour la mise en œuvre des politiques ;
  • Les activités déjà financées par d’autres partenaires ;
  • La mise en œuvre d’une activité spécifique du plan d’action.

Niveaux de financements

Afin de permettre à plusieurs acteurs d’accéder aux opportunités d’apprentissage et d’échanges entre acteurs du PO, le montant maximal pour tout financement ne peut excéder $10,000.

Les demandes de financement, pouvant démontrer d’une contribution en nature ou en numéraire sont fortement encouragées.