Plan International Burkina : Le bureau de Kombissiri dresse le bilan de ses activités

Plan International Burkina, à travers un atelier organisé ce jeudi 23 juillet 2020 à Manga, a présenté le bilan des projets du plan annuel et les projets de l’année 2021 dans les régions du Centre-Sud et du Centre-Est. L’objectif de cet atelier est d’analyser la pertinence des programmes de Plan International Burkina dans les deux régions.

En effet Plan International Burkina a mis en place un plan stratégique qui s’étend de 2019 à 2023. Ce plan est axé sur trois grandes activités. Selon le coordinateur de Plan Burkina, « il s’agit de la santé sexuelle et reproductive et l’élimination des violences basées sur le genre ; l’autonomisation économique et l’entreprenariat des jeunes ; l’éducation inclusive de qualité et le développement de la petite enfance. »

Au cours de cet atelier, les animateurs ont déroulé les différentes activités qui ont été réalisées en cette année 2020, en commençant par le bilan du parrainage des enfants. Ce projet de parrainage des enfants a couvert 19 communes des provinces du Bazèga, du Zoundweogo, du Boulgou et du Koulpelogo. Le bureau de Kombissiri a réalisé au total onze projets à l’endroit des enfants et des femmes. Il s’agit entre autres des projets

  • de lutte contre le mariage d’enfants et des grossesses,
  • d’accès de la jeune fille à l’hygiène et l’assainissement adéquat,
  • d’accès à une éducation inclusive du préscolaire au secondaire,
  • d’accès à la santé sexuelle et reproductive des jeunes et des femmes ;
  • d’amélioration de la sécurité alimentaire,
  • d’autonomisation économique pour la résilience des jeunes et des femmes ;
  • de construction,
  • d’assistance alimentaire aux ménages vulnérables,
  • de l’autonomisation des jeunes en Afrique de l’Ouest (Youth Empowerment in West Africa / YEWA).

Tous ces projets ont nécessité la mobilisation d’un budget de 555 887 457 francs CFA. Mais seulement 445 557 546 francs ont été dépensés pour la réalisation des différents projets. La principale difficulté dans la mise en œuvre des activités reste la pandémie de la Covid-19. En effet, cette maladie a entraîné l’annulation, le report ou l’adaptation de certaines activités.

Au niveau des critiques, les participants sont revenus le plus souvent sur la couverture des zones. En effet, certains projets ont couvert quatre communes sur sept dans la province du Bazèga. Pour les participants, il fallait une couverture totale de la province. Selon Innocent Sawadogo, participant à cet atelier, cela donne un goût d’inachevé.

Dans l’ensemble, les participants ont apprécié le travail de Plan Burkina à l’endroit des personnes vulnérables, en particulier les jeunes filles.
Au titre des activités prévues en 2021, ce sont au total dix projets qui s’inscrivent dans la continuité des activités de 2020. Ces activités vont couvrir les provinces du Bazèga, du Zoundweogo et du Boulgou, avec un budget prévisionnel de 776 027 977 francs CFA.

Adjaratou Tall
Publié le 24-07-2020 dans Lefaso