Au-delà de la segmentation biaisée

Les praticiens de la santé mondiale utilisent depuis longtemps la segmentation pour regrouper les individus en sous-groupes homogènes afin d’adapter ou d’adapter les services ou les approches des programmes à des publics spécifiques. Ces dernières années, une pression pour un plus grand impact sur les résultats de santé a motivé l’utilisation de  la segmentation psycho-comportementale , qui cherche à tenir compte non seulement de la démographie (qui sont les gens), mais aussi de leurs comportements et des motivations, attitudes, croyances, besoins qui influencent eux (ce qu’ils font). Cependant, la documentation de l’application et de la valeur de cette approche de segmentation rigoureuse est limitée.

Pour combler ce manque de connaissances, une nouvelle note de Pathfinder International décrit quatre facteurs (utilité, éthique, échelle et séquençage) que le projet Beyond Bias a jugés essentiels pour les programmes à prendre en compte lorsqu’ils cherchent à incorporer la segmentation psycho-comportementale dans leurs programmes. Le mémoire fournit une évaluation rétrospective de la façon dont Beyond Bias et trois autres projets Pathfinder (IMPACT, (re)solve et YUVAA) – tous financés par la Fondation Bill & Melinda Gates, ont pris en compte ces facteurs.

Télécharger la ressource