ACTUALITÉS

Appel d’offre: évaluation externe finale

rbt

Education à la santé sexuelle et accès à la planification familiale des populations des quartiers périphériques de Ouagadougou, Burkina Faso

Référence de l’appel d’offre : Evaluation finale/BF/SSR/2021

Résumé

Objectifs : Evaluer l’efficacité, l’efficience, l’impact, la durabilité, la cohérence et la pertinence d’un projet d’amélioration de la santé sexuelle et reproductive pour les populations des quartiers périphériques de Ouagadougou, au Burkina Faso.

Commanditaire : Santé Sud, ONG cheffe de file du projet

Lieu : Burkina Faso (6 quartiers périphériques de Ouagadougou)

Calendrier :

  • Déroulement de l’évaluation : janvier – février 2022
  • Echéance de remise du rapport final : 28/02/2022.

Budget maximum : 10.000€

Contexte de mise en œuvre

Au Burkina Faso, dans les quartiers périphériques non lotis des grandes villes, dont Ouagadougou, la capitale, les besoins spécifiques des femmes, des adolescent·es et des jeunes en santé sexuelle et reproductive et en planification familiale sont peu couverts. Les barrières qui limitent l’accès aux droits en santé sexuelle et reproductive sont multiples : faible perception des risques (notamment du risque de transmission des maladies sexuellement transmissibles), craintes d’effets secondaires, choix limité et coût élevé des méthodes contraceptives. Les normes, les traditions, et les tabous sociaux relatifs à la sexualité sont également des facteurs limitant l’accès à la SSR-PF. S’y ajoutent les difficultés du système de santé à assurer un accueil et des soins de qualité, avec pour conséquence un manque de confiance des populations et un faible recours aux services de santé.

Les connaissances sur les méthodes et services de PF se sont pourtant améliorées. Par exemple en 2013, environ 98% des femmes et 99,5% des hommes en union ont déclaré connaître au moins une méthode contraceptive moderne. Cependant, en dépit de la connaissance des méthodes de PF, de l’expansion de l’information et de l’accès aux services de SSR/PF, des défis et des insuffisances persistent. La demande de service de PF demeure relativement faible (43,3% des femmes en union de 15-49 ans) et les besoins non satisfaits restent importants (19,4% des femmes en union de 15-49 ans), notamment chez les femmes jeunes, issues des couches sociales défavorisées et en l’occurrence sans instruction.

Télécharger les TDRs

Partager cet article

Partager sur twitter
Partager
Partager sur facebook
Partager

NEWSLETTER

Soyez informé des dernières actualités.

Inscrivez-vous !

Recevez toutes les actualités du PO directement dans votre boîte e-mail.