ACTUALITÉS

Articles

Emancipation de la femme par la SSR : gratuité et accessibilité

DSC_4700 copie (3)

En dépit des tabous qui subsistent autour des services de Santé Sexuelle et Reproductive (SSR) au Mali, force est de reconnaitre qu’ils ont des avantages dans la vie des femmes, jeunes et adolescentes dans tous les domaines.

Le Mali fait face à de nombreux défis démographiques, et sanitaires qui ont des conséquences néfastes sur l’émancipation économique du pays. Pour cela, la santé sexuelle et reproductive est l’un des soucis principaux du Ministère de la Santé à travers l’Office National de la Santé et la Reproduction (ONASR) qui met un accent particulier sur les avantages et la promotion des services SSR au Mali pour une émancipation croissante de la femme et la famille.

Les avantages de la santé sexuelle et reproductive se retrouvent notamment dans l’éducation et les revenus accrus des femmes, mais également la plus grande scolarisation des enfants, et la réduction de la pauvreté. La SSR réduit la mortalité maternelle, infantile et néonatale. Mais contribue aussi à l’émancipation de la femme et la famille. La solution pour l’accès aux services SSR, c’est la gratuité des services de la planification familiale, le dépistage et traitement des infections sexuellement transmissibles et le suivi des femmes en état de grossesse jusqu’à l’accouchement et la prise en charge du nouveau-né. Enfin, l’implication des leaders religieux coutumiers et politiques seraient un grand apport pour cela.

Fanta Cissé
Militante pour les droits en santé sexuelle et reproductif 

Pour Sané N’Diaye, Membre des OSC : « la SSR a beaucoup d’avantages dans la vie de la femme, de l’adolescente et des jeunes. Pour la promouvoir, il faut d’abord que l’Etat honore ses engagements pris en matière de la SR. Que les partenaires techniques et financiers continuent d’appuyer l’Etat et les organisations de la société civile pour la promotion de la santé sexuelle au Mali. Les engagements en cours de réalisation doivent aboutir à des actions concrètes pour une collaboration donnant-donnant entre l’Etat et la société civile ».

Ayant saisi le défi et les multiples avantages de la planification familiale sur le développement économique. Les autorités maliennes ont fait de la PF une stratégie essentielle de sa réforme du système de santé et une priorité nationale en vue d’une réduction rapide de la mortalité maternelle et infantile. D’où la 18e édition de la campagne nationale en faveur de la promotion de la planification familiale qui s’ouvrira le mois prochain.

Bintou Fofana, mère de famille témoigne : « les services SSR notamment la planification familiale m’ont facilitées ma vie de couple. L’avantage, est que la PF m’a permis de faire des enfants quand je veux. Sur le plan économique elle a permis à mon mari de faire des économies et de s’occuper de nos trois enfants en terme de scolarisation et d’épanouissement.  Pour la promotion de cette santé sexuelle, il faut que la PF soit gratuite au Mali pour que l’Etat puisse atteindre ses objectifs en matière de santé sexuelle et reproductive. En plus il faut que les OSC, les partenaires, l’Etat accentuent davantage une campagne de communication pour lever les doutes et tabous autour de la SR ».

La SSR, c’est la santé sexuelle et reproductive qui englobe tout ce qui est santé, depuis la conception de l’enfant jusqu’à l’âge adulte. « La loi 02-044 sur la santé sexuelle garantit le droit à tous les couples et aux individus de disposer d’informations et de services de qualité en matière de santé sexuelle et reproductive. Une loi qui est riche et qui traite une bonne partie de la thématique. C’est une loi aussi qui est en train d’évoluer pour prendre en charge les besoins en matière de santé sexuelle et reproductive. Promouvoir cette santé sexuelle, c’est promouvoir d’abord la prévention de toutes les maladies qui peuvent toucher cette cible sur le plan sexuelle et reproductive. Il faut aussi faire en sorte que le plateau technique qui doit les recevoir soit aussi à hauteur de souhait, c’est-à-dire équiper, avoir le personnel qualifié et aussi le suivi de ses personnels pour que la qualification continue en crescendo. Il s’agit aussi de faire en sorte que les médicaments qu’attend cette cible soit au rendez-vous. C’est une chaine qui prend en compte toutes les composantes et tous les piliers essentiels de l’Organisation Mondiale de la Santé.

L’ONASR entant que direction qui coordonne la santé sexuelle et reproductive au Mali travaille sur les composantes mère-enfant, nouveau-née, l’adolescent et des jeunes, Planification Familiale pour promouvoir la SSR. Toutes ces composantes seront traitées pour la mobilisation des ressources pour que cette femme qui est au dernier kilomètre, à Abeibara, Selingué puisse avoir ce paquet, espère-t-il.

Ousmane Mahamane

Publié le 20-04-2022 dans Maliactu

Partager cet article

Partager sur twitter
Partager
Partager sur facebook
Partager

NEWSLETTER

Soyez informé des dernières actualités.

Inscrivez-vous !

Recevez toutes les actualités du PO directement dans votre boîte e-mail.