Lancement des engagements FP 2030 : le Sénégal fait de la lutte contre la mortalité maternelle et néonatale une priorité

Pour un accès facile à la planification familiale de qualité sauve et une amélioration de la vie des femmes et des jeunes, un des symboles catalyseurs pour un développement durable, le Sénégal réaffirme et signe ses engagements jusqu’à l’horizon 2030 avec le nouveau concept engagements FP 2030.

Le Ministre de la Santé et de l’Action Sociale, en présence de la Directrice de l’UCPO ( Unité de Coordination du Partenariat de Ouagadougou), Marie Ba, de l’USAID et d’autres parties prenantes,  
a renouvelé ses engagements lors de la cérémonie du lancement des engagements FP 2030 ce jeudi 11 novembre 2021.

« Parmi les stratégies pour lutter contre la mortalité maternelle et néonatale, le repositionnement de la planification familiale est une priorité. Il en est de même pour les soins obstétricaux et néonataux d’urgence », soutient le ministre de la santé et de l’action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr.

Il y a lieu d’indiquer qu’aujourd’hui la planification familiale est l’une des interventions disponibles les plus efficientes pour sauver des vies et pour améliorer la santé de la femme, de l’enfant et de l’adolescent, et au delà de ces bénéfices sanitaires l’augmentation du taux de prévalence contraceptives permettrait une meilleure capture du dividende démographique. « Conscient de tout celà, le Sénégal à l’instar de la communauté internationale, a toujours réaffirmé sa volonté de faire de la planification familiale une priorité nationale », a encore avancé le ministre Abdoulaye Diouf Sarr.

Dans la même lancée la Directrice de l’UCPO souhaite que « ces engagements soient un nouveau souffle pour la société civile sénégalaise, les acteurs étatiques, les partenaires de mise en œuvre et portent encore plus haut la place de la planification familiale, en sachant les défis anciens et nouveaux auxquels nos pays sont confrontés. » 

Publié le 11-11-2021 dans Dakaractcu