ACTUALITÉS

Articles

Le Burkina Faso et le Niger au cœur d’un processus pour une meilleure mise en œuvre des engagements FP2030/PO

BF

A la suite de la signature des engagements en faveur de la planification familiale à l’horizon 2030, les pays membres du Partenariat de Ouagadougou se sont lancés dans un processus de déconstruction et de validation des indicateurs de processus desdits engagements. Le Burkina Faso et le Niger se sont prêtés à l’exercice à travers la tenue d’un atelier dans chacun des pays.  Ces derniers avaient pour objectif de désagréger les engagements, de définir des indicateurs de processus et d’établir une cartographie des parties prenantes qui permettrait d’assurer le suivi par l’outil Motion Tracker.

C’est le Niger qui donne le ton en tenant du 2 au 4 mars 2022 son atelier de déconstruction. Suivi par le Burkina Faso du 14 au 16 mars 2022.  Ces ateliers ont été facilités par les coordonnateurs du Motion Tracker de chacun des pays avec l’appui de l’Unité de Coordination du Partenariat de Ouagadougou et de la Fondation Samasha Medical. La tenue de ces ateliers s’est voulue inclusive afin d’obtenir l’adhésion et l’accompagnement des différents acteurs. Ainsi, ont pris part aux ateliers, entre autres des Ministères (santé, femmes, justice, finances, éducation…), des organisations de la société civile y compris celles de jeunesse, des collectivités territoriales. 

Que retenir du processus de déconstruction des deux pays ?

Trois éléments phares ont été au cœur du processus desdits ateliers. Il s’agit de la présentation des engagements FP2030, de la présentation de l’outil de suivi Motion Tracker et des travaux de groupe.

Au Burkina Faso et au Niger, se sont respectivement, sept (7) et  six (6) engagements qui sont passés à la loupe des parties prenantes à travers des travaux de groupe. Les six (06) étapes clés de l’outil Motion tracker ont été scrupuleusement suivies et ont permis aux participants de passer au peigne fin, chacun des engagements en vue de les classifier, les désagréger en action et de déterminer les différents indicateurs de suivi.  Cela a également été l’occasion pour les acteurs présents de cerner davantage chaque engagement et les enjeux qui lui sont affiliés.

 Pourquoi le Motion Tracker comme outil de suivi des engagements ?

Développé par la Fondation Samasha, le Motion Tracker est l’outil phare qui a permis de déconstruire les engagements dans chacun des pays. Sa mise en œuvre dans les pays du PO est rendue possible grâce à l’appui financier et technique de l’Unité de Coordination du Partenariat de Ouagadougou, C’est un cadre dynamique, personnalisé, destiné à renforcer la redevabilité et à mener des actions en rendant les engagements visibles.   Il met également en lumière  les progrès réalisés tout en encourageant la participation, l‘implication et l’appropriation des partenaires afin de résoudre les obstacles à la réalisation des engagements.

Les ateliers du Burkina Faso et du Niger ont permis d’identifier des actions concrètes qui feront l’objet d’un suivi scrupuleux de la part de chaque acteur afin de célébrer à l’horizon 2030, les différentes réussites qui auront été capitalisées grâce à la mise en œuvre de tous les engagements.

Reine Stéphanie Thiombiano & Fatim Nikiema Traoré

Partager cet article

Partager sur twitter
Partager
Partager sur facebook
Partager

NEWSLETTER

Soyez informé des dernières actualités.

Inscrivez-vous !

Recevez toutes les actualités du PO directement dans votre boîte e-mail.