Le Ministre Ag Attaher préside la fin de la formation de 19 jeunes volontaires

Ce vendredi 6 novembre en fin d’après-midi, le Ministre de la Jeunesse et des Sports, Mossa Ag Attaher, a présidé la cérémonie de clôture de la session de formation des jeunes volontaires sur le changement de comportement, en santé de la reproduction, adolescent et jeune, sur les violences basées sur le genre et les gestes barrières contre la COVID-19.

Pour l’occasion le Ministre Ag Attaher était entouré, du représentant de l’ UNFPA au Mali, du Directeur national de la Jeunesse, du Directeur Général du Centre National pour la Promotion du Volontariat et du Coordinateur du Centre-Jeunes de Sogoniko.

A signaler que cette formation d’une dizaine de jours concernait une vingtaine de jeunes volontaires, de profils divers et d’une dizaine de pairs-éducateur sur la communication en vue du changement de comportement, en santé de la reproduction, adolescent et jeune, sur les violences basées sur le genre et les gestes barrières contre la COVID-19.

En plus de la portée de l’initiative, cette formation consacre un début de redémarrage des activités du Projet-Jeunes de Sogoniko. Un centre qui a pour mission la protection et la promotion de la santé de reproduction en milieu/jeunes. Ainsi, lors de son discours, le Ministre Ag Attaher a rappelé que de 2013 à 2016, la structure a touché 14 936 jeunes dans le domaine du planning familial. Qu’il a dépisté 20 248 jeunes, formé 5 400 pairs-éducateurs et installé des radios « voix des jeunes ».

Le formidable travail effectué a fait de ce projet un maillon important dans le paysage des structures en charge de la santé de la reproduction en milieu/jeunes, a indiqué le Ministre Ag Attaher avant de faire savoir, par contre, que depuis quelques années, ce projet connait des difficultés sur son fonctionnement. De ce fait, cette formation augure donc de l’espoir pour le redémarrage des activités de ce centre.

A cet effet, le Ministre de la Jeunesse et des Sports sans autre forme de procès a invité les uns et les autres à contribuer pour faire en sorte que ce centre soit à la page et en phase avec les réelles préoccupations de la jeunesse. Je souhaite que ce projet soit celui de tous les jeunes, sans exclusion aucune, a déclaré le Ministre Ag Attaher, avant de faire savoir que son département depuis 3 ans est fortement engagé dans la restructuration de ce Projet en un Centre National de Promotion des Adolescents et des Jeunes (CNPAJ). Je m’engage à imprimer une impulsion nouvelle pour l’aboutissement de ce centre au regard des résultats tangibles engrangés par le projet, de sa création à nos jours, a donné comme assurance le ministre de la Jeunesse et des Sports.

Lors de la même cérémonie, il y’a eu quatre autres allocutions, à savoir celles du représentant de l’UNFPA au Mali, M. Eugène Koyi, du Directeur Général du Centre National pour la Promotion du Volontariat, Sekou Oumar Coulibaly, du coordinateur du Projet-Jeunes, Abakary Touré et de la porte-parole des bénéficiaires de cette formation, Mme Agnès Koné.

Un sketch de sensibilisation sur la santé de la reproduction a été présenté par les jeunes volontaires ayant bénéficié de cette formation.

Publié le 09-11-2020 dans Bamada