L’Unité de Coordination du Partenariat de Ouagadougou rencontre le ministre de la Santé et les acteurs de la Planification familiale au Burkina-Faso

Le 15 avril 2021, une équipe de l’Unité de coordination du Partenariat de Ouagadougou (PO) avec à sa tête la Directrice Madame Marie Ba et le représentant de la coalition des organisations de la société civile/planification familiale (COSC-PF) a rencontré le ministre de la Santé du Burkina Faso Pr Charlemagne Ouédraogo.


Cette visite s’inscrivait dans le cadre du renforcement continue du partenariat à travers une consultation des autorités nationales et des partenaires de mise en œuvre. Elle avait aussi pour objectif, eu égard les changements intervenus au sein de l’UCPO, de discuter des activités stratégiques des nouveaux objectifs, des priorités et d’obtenir leurs appuis dans leur mise en œuvre.


Au cours des échanges, la Directrice de l’UCPO a réitéré les félicitations à l’endroit du Burkina-Faso pour son rôle précurseur dans l’accès à la planification familiale ainsi que sa constante stabilité dans l’atteinte des objectifs fixés. Elle a fait un rappel de la nouvelle stratégie du PO avec comme objectif d’atteindre 13 millions d’utilisatrices de méthodes modernes de contraception d’ici 2030 pour les 9 pays du PO. La Directrice a souligné qu’un focus sera mis sur la création de la demande, le changement des normes sociales, l’amélioration de l’implication des jeunes dans les processus pour une meilleure prise en compte de leurs besoins, l’accès à la PF en contexte de crise humanitaire ou encore une meilleure gestion des données.

Le ministre de la Santé s’est dit très satisfait de cette visite. Il a insisté sur la volonté du Burkina de maintenir ses efforts en matière d’accès à la planification familiale. Il s’est engagé à accompagner le PO dans sa mission et a accueilli avec bienveillance les différents plaidoyers portés par les OSC ainsi que ceux de la jeunesse.
La rencontre avec le Ministre a été précédée d’une série de séances de travail avec des équipes techniques du ministère de la Santé (secrétariat technique pour l’accélération de la transition démographique, Direction de la santé de la famille), le Représentant résident de l’UNFPA et son équipe ainsi qu’avec les des Organisations de la Société Civile (OSC) burkinabè engagées dans la SR/PF.


La visite au Burkina Faso marque le début d’un ensemble de visites qui se feront dans d’autres pays du PO tout au long de l’année 2021. 

Fatim Inès Traoré