ACTUALITÉS

Articles

Projet SWEDD-Bénin et renforcement des connaissances en matière de santé sexuelle et reproductive

SWEDD

L’une des stratégies d’intervention du Projet SWEDD-Bénin est la mise en place des « Espaces Sûrs ». Les femmes modèles encore appelées «mentores», chargées d’animer lesdits Espaces Sûrs de la zone nord d’intervention du projet ont reçu leur cahier de charges et kits de formation. Ceci, après avoir été formées sur le contenu des curricula d’enseignement et du guide des «mentores». C’était au détour de la cérémonie officielle de « Mise en route des mentores des Espaces Sûrs de la zone nord », vendredi 19 août 2022, à l’Espace Sûr de Madina, dans la commune de Djougou.

 Elle peuvent désormais mener à bien leur mission d’éducation des adolescentes non scolarisées et déscolarisées de 10 à 24 ans des 33 communes de la zone Nord, en matière de santé sexuelle et reproductive au sein des Espaces Sûrs dédiés à cet effet. Le défi, en effet, d’impacter positivement ces cibles est grand, aux dires de Mireille Bio Idrissou, responsable de la composante 1, représentant à l’occasion, la Coordonnatrice du Projet SWEDD-Bénin.

En réalité, renchérissent la Directrice départementale des Affaires sociales et de la microfinance de la Donga, Eunice Gambari, et Athanase Tobossou, Chef de file du Groupement « Autre Vie, Bcd, ReFEC et le Bacar » qui assure la mise en œuvre du Projet SWEDD-Bénin, notamment le sous-projet « Compétences de vie et santé de reproduction » dans les 5 départements du Nord, le tableau est sombre et les statistiques apeurent. L’état des lieux de la situation des adolescentes non scolarisées et déscolarisées de 10 à 24 ans qui, par manque d’informations, connaissent soit, très tôt, le mariage, soit  leur premier rapport sexuel, ou sont victimes d’abus ou de violences basées sur le genre, avec des corollaires comme des grossesses non désirées, des maladies sexuellement transmissibles, etc, interpelle selon leurs propos.

D’ores et déjà, l’opérationnalisation de l’Espace Sûr de Madina, dans la commune de Djougou et des 32 autres communes des 5 départements du Nord, réjouit Mireille Bio Idrissou. Saluant le bien fondé du Projet Swedd-Bénin, notamment le sous-projet « Compétences de vie et santé de reproduction », elle garde espoir que ce sous-projet impactera le Dividende Démographique du Bénin. C’est alors qu’elle va convier les mentores à un engagement sans faille auprès des bénéficiaires des Espaces Sûrs. Lesquelles, présentes ce vendredi, ont dit leur joie et reconnaissance de disposer dorénavant de connaissances nécessaires en nutrition, genre, gestion, compétence de vie et santé de reproduction.

Soulignons que 770 Espaces Sûrs sont en voie de déploiement dans toutes les communes du Bénin. La coupure du ruban de l’Espace Sûr de Madina a été faite par le Préfet du département de la Donga, officialisant ainsi la « Mise en route des mentores des Espaces Sûrs de la zone Nord ». Une cérémonie rehaussée également par la présence, entre autres, de Malick Gomina, maire de Djougou.

Publié le 23-08-2022 dans Matin Libre

Partager cet article

Partager sur twitter
Partager
Partager sur facebook
Partager

NEWSLETTER

Soyez informé des dernières actualités.

Inscrivez-vous !

Recevez toutes les actualités du PO directement dans votre boîte e-mail.