ACTUALITÉS

Santé de la reproduction des jeunes et adolescents : le Consortium (AJCAD-RENAJEM-ROAILELF) ouvre le débat

Renforcer la capacité des jeunes en matière de droit surtout en ce qui concerne la santé reproductive d’une part ,et d’autre faire un plaidoyer pour la prise en compte de ces droits par les décideurs, tels sont les objectifs visés par une émission dénommée « Grand Dialogue».

L’événement s’est tenue ce mardi 18 Mai dans la salle du cinéma Babemba en présence des autorités communales, coutumières administratives, et associations de jeunes tous venu pour être témoin de cette rencontre si importante qui touche un sujet sensible à savoir la santé de la reproduction au niveau des jeunes et adolescents.

Initiée par le consortium d’organisation de la Société Civile à savoir l’Association des Jeunes pour la Citoyenneté Active et la Démocratie (AJCAD), le Réseau National de la Jeunesse du Mali (RENAJEM) et le Réseau Ouest Africain des Jeunes Femmes Leaders du Mali  (ROAIJELF), la présente activité s’inscrit dans le cadre d’un projet dénommé « Ma Santé mon droit » qui vise à renforcer la capacité des jeunes en matière de droit surtout sur la santé reproductive et aussi faire un plaidoyer pour la prise en compte de ces droits par les décideurs.

La projection de vidéo sur les jeunes et adolescents victimes de grossesse précoce d’excision, de rejet de la famille de mariage forcé, l’enregistrement de l’émission proprement dite et l’intervention des officiels ont été des temps forts de cette rencontre.

Selon  Fousseyni Diop responsable programme au niveau de l’AJCAD, ce projet a permis de mettre sur place un groupe cible appelée les  « Sans Voix » qui sont maltraités et marginalisés. Cet espace est une opportunité offerte à ces jeunes pour qu’ils s’expriment sur les difficultés qu’ils ont en longueur de journée par manque d’information, et par manque d’accès aux services de santé de la reproduction.» , a –t-il ajouté

Au nom du Ministre de la Promotion de la Femme de l’Enfant et de la Famille  Dr Boré Saran Diakité a salué cette initiative des responsables du consortium qui vient à point nommé, car de nos jours la question relative à la santé de la reproduction des Jeunes et des adolescents est une question d’actualité qui concerne toutes les mamans.

Elle a aussi profité de cette tribune pour demander aux jeunes de communiquer d’avantage avec leurs parents à la maison, de briser le mur du silence pour faciliter leurs prises en charge en cas de problème. En prenant la parole au nom du conseil Communal Bakary Kouyaté conseiller s’est réjoui du choix porté sur la commune III pour abriter une telle rencontre qui concerne tous les parents.

 Il a promis de tous mettre en œuvre au niveau du conseil communal pour la prise en compte de la santé de la production des jeunes et adolescents.

Mohamed Kanouté

Publié le 20-05-2021 dans mali24

Partager cet article

Partager sur twitter
Partager
Partager sur facebook
Partager

NEWSLETTER

Soyez informé des dernières actualités.

Inscrivez-vous !

Recevez toutes les actualités du PO directement dans votre boîte e-mail.