Santé sexuelle des jeunes, les maires de Ouaga s’engagent

Ce mardi 23 février 2021, la Mairie de Ouagadougou, en collaboration avec la fondation « Bill et Melinda Gate » et « The Challenge Initiative » (TCI), a organisé un atelier d’orientation sur les enjeux de la planification familiale des adolescents et jeunes de la commune de Ouagadougou. Cet atelier a été organisé avec l’assentiment des maires de la ville de Ouagadougou. Le  nouveau projet 2020-2021 a été présenté à cette occasion.

Améliorer la santé des populations de la capitale est l’un des objectifs du programme de mandat 2016-2021 du conseil municipal de la Mairie de Ouagadougou. Pour l’atteinte de cet objectif, la Mairie s’est dirigée vers « The Challenger Initiative » (TCI) pour bénéficier de leur soutien et leur savoir-faire en matière de santé.

« Depuis 2017, la Mairie de Ouagadougou s’est engagée avec TCI à mobiliser les ressources humaines matérielles et financières tout en offrant son leadership politique pour faire avancer la planification familiale et la santé sexuelle et reproductive des adolescents et des jeunes dans la commune de Ouagadougou », explique Moussa Belem, 1er Adjoint au Maire.

Les résultats encourageants engrangés et l’engagement du maire et du conseil  municipal ont motivé TCI à renouveler son appui pour la mise en œuvre d’un nouveau plan d’action intégré, le PF/SSRAJ, sur la période de janvier 2020 à juin 2021, a-t-il ajouté.

Des raisons qui ont poussé les maires à poursuivre cet objectif de veille au bien-être des populations en particulier le genre féminin, les femmes en âge de procréer et les écolières de la commune de Ouagadougou.

En effet, le 1er Adjoint au Maire a fait savoir qu’on note un faible accès des jeunes au service de santé sexuelle et de reproduction adapté à leur besoin. Une forte recrudescence de la sexualité des adolescents avec pour corolaire une forte hausse des grossesses indésirées et surtout en milieu scolaire.

De ce fait, l’objectif de TCI est d’intensifier les programmes efficaces de planification familiale conduisant à une utilisation accrue de méthodes modernes de contraception chez les femmes en âge de procréer dans les zones urbaines pauvres, rassure Lamoussa Georgette Zerbo Nikiéma, gestionnaire de programme à The Challenge Initiative.

Les cibles sont les femmes en âge de reproduction, y compris les jeunes mariées ou non mariées et les parents pour la 1ère fois âgés de 15 à 24 ans. En rappel, The Challenger Initiative (TCI) est une plateforme d’accélération de la planification familiale pour appuyer les politiques nationales de lutte contre les mortalités maternelles et infanto-juvéniles en milieu urbain. Selon Moussa Belem, le projet a porté des  fruits. Aux  derniers résultats au BAC et  BEPC, l’on se rend compte que ce sont les filles qui sont à la tête au niveau national et au niveau de la ville de Ouagadougou. D’où sa reconnaissance au TCI.

Deborah BENAO

Publié le 24-02-2021 dans Burkina 24