Santé sexuelle et Covid-19 : Partage d’expériences à Ouagadougou

Un forum de partage d’expérience sur l’offre de service de santé sexuelle et de la reproduction dans le contexte de la pandémie à Covid-19 a eu lieu le jeudi 15 octobre 2020 à Ouagadougou. L’activité a été organisée par le groupe technique santé de la reproduction.

Le groupe technique santé de la reproduction a organisé un forum de partage d’expérience sur l’offre de service de santé sexuelle et de la reproduction (SSR), dans le contexte de la pandémie à Covid-19.

Le forum de ce jour entre dans le cadre du projet ‘’activités d’amélioration de la performance des politiques et stratégies de la santé sexuelle et de la reproduction en Afrique de l’ouest et en Afrique australe’’. Ce sera un partage d’expérience des différents acteurs des structures de promotion et d’offre de services présents.

Le directeur général de l’Association Burkinabè pour le Bien-Etre Familial (ABBF) Boureima Ouédraogo, représentant du groupe technique de la reproduction, a expliqué le bien-fondé de cette activité de partage d’expérience.

C’est assurément une occasion pour nous de regarder ensemble dans le rétroviseur pour évaluer comment nous avons traversé les moments les plus durs de la pandémie, et de nous armer pour faire face à toute éventuelle situation similaire qui viendrait à s’imposer à nous, a indiqué Boureima Ouédraogo.

Pour lui, les composantes de la santé, notamment au niveau de la santé de la reproduction, ne sont pas restées en marge de ces efforts nationaux pour maintenir le pays à flot.

Pour mieux contrecarrer la maladie à Coronavirus, Charles Zoubiré, au Secrétariat Technique chargé de l’accélération de la transition démographique, a expliqué qu’ils ont également appliqué les mesures prises au niveau national contre la Covid-19 aux formations sanitaires. Car, dit-il, le but est d’assurer le devoir et d’offrir des services de qualité tout en préservant les prestataires et les usagers d’un quelconque risque de contamination de la pandémie à Covid-19. 

Charles Zoubiré a souhaité à cet effet, qu’au sortir de ce forum, toutes les structures de promotion et d’offre de services se sentent mieux outillées et plus aguerries pour offrir des services de qualité en toute sécurité après avoir appris des uns et des autres, en s’appuyant sur les politiques, normes et protocoles édictés par les autorités sanitaires du pays.  

Mariam NIGNAN

Publié le 15-10-2020 dans Burkina 24