Une application dénommée « E santé Jeunes » voit le jour pour faciliter l’interaction avec les jeunes

C’est une donne qui va révolutionner le monde de la santé sexuelle et reproductive des jeunes en Côte d’Ivoire. En effet, le Ministère de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture Maladie Universelle à travers le Programme National de Santé Scolaire et Universitaire-Santé Adolescents et Jeunes, a en collaboration avec l’UNFPA et l’ONG Action contre la faim mis en œuvre une application de téléphonie mobile dénommée « e-Santé Jeunes ». Le lancement officiel a eu lieu ce jeudi 8 juillet 2021, à Abidjan-Plateau.

L’application mobile propose des messages de sensibilisation, des astuces santé et un forum d’échanges entre adolescents sur la santé, supervisé par un professionnel. Elle propose également un « tchat » ouvert avec réponses en temps réel aux questions anonymes des jeunes par des prestataires de soins du ministère ivoirien de la santé et de l’hygiène publique. Les jeunes peuvent ainsi échanger avec une sage-femme, un médecin ou un psychologue et leur poser toutes sortes de questions en lien avec leur santé.

Elle est désormais disponible en téléchargement libre sur la boutique d’applications en ligne Google Play, uniquement pour les Smartphones et autres appareils connectés utilisant le système d’exploitation Android. « e-Santé Jeunes » est également téléchargeable sur le site : e-santéjeunes.santé.gouv.ci. L’un des défis qu’entend relever e-Santé jeunes est donc de résoudre le problème de la confidentialité et de la confiance dans les consultations médicales en mettant en relation les jeunes patients avec des professionnels de santé physique et mentale.

L’application comprend cinq modules. Notamment les ‘’Astuces’’, le ‘’Forum’’, le ‘’Tchat’’, la ‘’Redevabilité’’ et la ‘’Médiathèque’’. Combinant un langage accessible et des couleurs attrayantes, ce joyau convivial pour les jeunes est indispensable dans un environnement où les jeunes recherchent de véritables informations sur leur santé sexuelle.

« Nous donnons l’occasion aux jeunes de pouvoir échanger avec des professionnels de la santé capables de leur donner toutes les précisions pour leur permettre de prendre les décisions responsables en terme de santé sexuelle et reproductive. Tout le monde a accès à cette plateforme. Il s’agit de faire en sorte que ceux qui ne savent pas écrire et qui peuvent s’exprimer puissent à travers des messages vocaux échanger avec les prestataires. L’autre aspect, c’est qu’au niveau de la médiathèque très fournie en informations que les adolescents ne soient pas obligés d’aller feuilleter, mais qu’à partir d’un moteur de recherche, ils puissent retrouver en un clic ce dont ils ont besoin.», explique Docteur Seydou Ouattara, Directeur Coordonnateur du Programme National de Santé Scolaire et Universitaire-Santé Adolescents et Jeunes. Sous le regard approbateur du représentant du Ministre ivoirien de la Santé Publique, Dr Ablé Ekissi. 

L’Inspecteur Général, Dr Ablé Ekissi, a salué cette initiative et exhorté les jeunes à faire de cet ‘’outil leur compagnon de tout temps, pour obtenir les réponses fiables aux questions de santé qui les préoccupent’’. « Je m’inscris fermement dans ces innovations qui permettront aux patients d’être satisfaits des soins et de rentrer chez eux plutôt que prévu. Cette forme d’échanges dématérialisés apparaît comme une évidence et constitue en réalité un défi que chaque pays se doit de relever.», a martelé le représentant du ministre Pierre Dimba. 

Faut-il, le rappeler, en Côte d’Ivoire, la population est très jeune. 77,7% a moins de 35 ans. Cette frange de la population fréquente peu les centres de santé qu’ils trouvent en général inadaptés à leurs besoins (anonymat, confidentialité, stigmatisation) particulier lorsqu’il s’agit de santé sexuelle reproductive. 

Maxime KOUADIO

Publié le 08-07-2021 dans linfordrome