ACTUALITÉS

Articles

Deux millions de personnes déplacées ont besoin d’assistance au plan sanitaire au Mali

Sans titre (17)

Dr Ben Moulaye Idriss Haïdara, Directeur Général de l’Office National de Santé de la Reproduction (ONASR), explique les efforts du Mali pour apporter une assistance humanitaire au plan sanitaire à deux millions de personnes déplacées internes de son pays. Parmi les mesures fortes prises, il y a la formation et le redéploiement de 525 sage femmes.

Sur plus de cinq millions de personnes déplacées internes au Mali, deux millions sont en besoin d’assistance humanitaire au plan sanitaire. Cette situation préoccupe fortement le sous-cluster humanitaire santé du Mali qui regroupe les services techniques du ministère de la santé et tous les partenaires intervenant dans le domaine de la santé. Ce sous cluster met un accent particulier sur la santé de la mère et de l’enfant.

Dans le cadre de l’offre de services, malgré la crise, plusieurs programmes de SR/ PF sont mis en œuvre par le l’Etat malien et ses partenaires. D’où la naissance de cette initiative dénommée « Projet à atteindre le dernier kilomètre » qui vise à atteindre les populations éloignées (les zones difficiles d’accès) mais aussi l’intégration des services de santé, tels que la planification familiale, la prise en charge médicale et psychosociale des victimes des violences tous genres dont sexuelles dans les différents plans d’intervention humanitaire à l’endroit des zones affectées.

Parmi les actions entreprises par l’Etat et ses partenaires, on peut citer : la réalisation des équipes d’interventions urgentes vers les camps des refugiés, déplacés, pour offrir les soins dont la santé de la reproduction et la planification familiale ; la mise en place des maternités préfabriquées pour offrir des services complets dans les zones en insécurités ; le développement de la stratégie d’évacuation sanitaire pour les patients qui viennent des zones reculées, de conflits dans le but d’une dynamique d’organisation  de la santé communautaire et des ONG ; le plaidoyer auprès des bailleurs pour assurer la gratuité de ces services partout.

Dans le cadre de la disponibilité des ressources humaines, il a été opéré le recrutement et le renforcement des capacités du personnel pour les services santé abandonnés. 325 sages femmes sont en cours redéploiement dans ces centres sans personnel qualifié. La chaine d’approvisionnement existe aussi pour la dotation en médicaments, produits contraceptives et kits de dignité aux femmes des zones difficiles avec l’accompagnement de l’armée malienne. Pour réussir toutes ces activités, le Mali est en train d’aller vers l’adaptation des stratégies au contexte humanitaire.

La jeunesse a été mobilisée à travers l’E-campagne qui a touchée au moins plus de deux millions de jeunes. En perspective, toutes les bonnes pratiques seront mises à l’échelle nationale y compris la collecte et la remontée des données en off Line dans les zones sans réseau internet. Il est aussi prévu deux E-campagnes, l’année prochaine. En janvier 2023, il est prévu également un atelier national sur l’intégration de la SR/PF dans les interventions humanitaires au Mali sur la base de la cartographie des intervenants et interventions.

Partager cet article

Partager sur twitter
Partager
Partager sur facebook
Partager

NEWSLETTER

Soyez informé des dernières actualités.

Inscrivez-vous !

Recevez toutes les actualités du PO directement dans votre boîte e-mail.