1ère et 2ème Journées de la 4ème Caravane des Bailleurs du Partenariat de Ouagadougou en Guinée

Après le Sénégal, la caravane des bailleurs du Partenariat de Ouagadougou (PO) est arrivée en Guinée le 12 avril 2018. Elle séjournera dans le pays jusqu’au 17 avril, avant sa dernière étape, celle de la Mauritanie.

La contribution de la Guinée durant les 2 années premières de la phase d’accélération du PO est de 60 000 femmes additionnelles sur 75 200attendues. Le défi pour la Guinée sera de rattraper son retard afin d’atteindre l’objectif de 188 000 femmes additionnelles d’ici 2020. Étant donné que son Plan d’Action National Budgétisé (PANB) de 1ère génération arrive à terme cette année, le processus de revue et de renouvellement, qui sera bientôt lancé, lui permettra de prendre en compte les approches à haut impact recommandées par les ministres de la santé des 9 pays pour la phase d’accélération 2016-2020 du PO.

En effet, la mise en œuvre du PANB de la Guinée fait face à plusieurs difficultés parmi lesquelles, le renforcement de la chaîne d’approvisionnement, l’insuffisance du suivi et de coordination des acteurs et des interventions, l’absence de données actualisées pour la prise de décision, et l’insuffisance de mobilisation des ressources.

Au rang des priorités, les acteurs de la SR/PF de la Guinée évoquent : l’importance de la prise en compte des jeunes ; le renforcement de la collaboration avec le ministère de la jeunesse afin que les Centres d’Écoute et de Conseil des Jeunes (CECOJE), les infirmeries d’écoles et d’universités intègrent les services adaptés aux besoins des jeunes ; le renforcement des structures sanitaires avec des agents de santé qualifiés à l’offre de services de qualité (PF, SONU…) ; le renforcement de la chaine d’approvisionnement ; le passage à l’échelle de la délégation des tâches et la Planification Familiale du Post Partum ; l’introduction du DMPA-SC et le renforcement de la coordination. Il faut aussi rappeler que lors de la réunion annuelle de 2017, le Premier Ministre s’est engagé suite à la demande des jeunes, à rendre effective la gratuité d’accès à la contraception pour les jeunes et adolescents.

C’est dans ce contexte que le groupe composé des représentants des principaux partenaires et bailleurs de fonds du PO (UNFPA, Canada, Fondation Bill & Melinda Gates, Fondation William et Flora Hewlett, le Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères de la France, l’Agence Française de Développement, l’USAID, et l’Organisation Ouest Africaine de la Santé séjournera du 12 au 17 Avril en Guinée pour y avoir de larges concertations sur les progrès, les défis et perspectives dans la mise en œuvre des diverses composantes du PANB.

Pour leur première journée en Guinée, les caravaniers ont tenu une séance de travail au siège de l’UNFPA avec les bailleurs présents dans le pays. C’était l’occasion pour eux d’échanger sur les enjeux de la PF en Guinée, de convenir des sujets et questions à aborder et de développer les messages clés à faire passer aux autorités et leaders du pays. Cette rencontre a permis aux uns et aux autres de partager leur expérience sur les thématiques relatives à l’offre et la demande de services, les progrès réalisés mais aussi les défis toujours présents liés à la disponibilité des produits, la prise en charge par les pouvoirs publics de l’achat de 50% des produits contraceptifs utilisés dans le pays, aux considérations socio-culturelles et plus.

Toujours dans la matinée, la délégation est allée au Ministère de la Santé pour une rencontre avec les officiels de la Direction Nationale de la Santé Familiale et de Nutrition. Après les salutations d’usage, Dr Dieney Fatima Kaba, Directrice Nationale de la Santé Familiale et de la Nutrition a présenté les objectifs et le programme de la caravane en Guinée.

L’après-midi, une rencontre a eu lieu à l’Ambassade de France avec les caravaniers et des représentants de la France et des États-Unis. Étaient présents, Barbara Dickerson, Directrice de la Mission de l’USAID en Guinée, le Chargé d’Affaires de l’Ambassade des États-Unis, M. Hugues Ogier et le Conseiller de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France, M.Laurent Barbot. Au menu des discussions, un plaidoyer pour le suivi des engagements pris par la Guinée, une coordination des activités de PF dans le pays et un brainstorming sur les façons de soutenir les autorités guinéennes dans leur stratégie de repositionnement de la planification familiale.

La journée s’est achevée par une rencontre avec la société civile engagée pour la PF. Après une présentation sur la contribution de la coalition dans le processus de repositionnement de la PF en Guinée et les mots des représentants des caravaniers, les discussions ont porté sur le rôle de la coalition des organisations de la société civile, les difficultés mais également les opportunités pour une participation dynamique de la société civile de Guinée pour l’atteinte des objectifs du Partenariat de Ouagadougou. 

Une simulation de Counseling en planification familiale

Photos de la 1ère journée

La deuxième journée a été réservée aux visites de terrain. Les caravaniers se sont répartis en 2 groupes pour avoir une expérience variée des initiatives en matière de PF en Guinée. Le premier groupe est allé au Centre de Santé de Ratoma à Conakry, puis au Centre d’Écoute et de Conseil des Jeunes de Ratoma (CECOJE), et finalement la Blue Ecoute de Kaloum offrant des services pour les jeunes par les jeunes. Le deuxième groupe est allé à Dubréka à 50km de Conakry où il a rencontré le Préfet Mr Younoussa Lebon Sylla avant de visiter le Centre de Santé Urbain de Dka.

Sur tous les sites, les partenaires ont pu voir ce qui était fait en matière d’offre de services et ont suivi les présentations détaillées faites par les prestataires sur les opportunités mais également les obstacles à surmonter afin d’atteindre les 188 000 femmes additionnelles que la Guinée doit contribuer d’ici 2020 dans le cadre de la phase d’accélération du PO.

Photos de la 2ème journée