2ème Journée de la 4ème Caravane des Bailleurs du Partenariat de Ouagadougou au Sénégal

La deuxième journée de la 4ème caravane des bailleurs du Partenariat de Ouagadougou au Sénégal a débuté avec une rencontre organisée par l’Ambassadeur du Canada, où étaient invités des représentants des États-Unis, des Pays Bas et de la France. C’était une occasion pour Mme Fatimata Sy, Directrice de l’Unité de coordination du Partenariat de Ouagadougou de présenter les objectifs de la caravane, ses participants et de mieux situer la planification familiale dans le contexte régional du PO.

L’Ambassadeur du Canada, Mme Lise Filiatrault,  a ensuite pris la parole pour présenter la politique d’aide féministe internationale de son pays qui vise à éliminer la pauvreté et à bâtir un monde plus pacifique, plus inclusif et plus prospère. Le Canada croit fermement que promouvoir l’égalité des genres et renforcer le pouvoir des femmes et des filles est le moyen le plus efficace pour atteindre cet objectif. Elle a dans la foulée annoncé un financement de 20 millions de dollars alloué à UNFPA Sénégal pour augmenter la demande de PF, promouvoir la qualité des services et améliorer la qualité des données pour une meilleure prise de décision. Ce projet, lancé en mars 2018, se focalise sur les régions du sud du Sénégal.

Madame Boustani, US Deputy Chief of Mission, représentant l’Ambassadeur des États-Unis, a ensuite pris la parole pour présenter ce que son pays fait pour supporter la planification familiale au Sénégal. Les États-Unis ont financé la santé de la reproduction et la planification familiale au Sénégal à hauteur de 52 milliards de francs CFA pendant les 10 dernières années. Mme Boustani a également mis un accent sur l’importance des financements pour continuer les progrès réalisés. Selon elle, “sans produits pas de programmes mais également sans financements pas de programmes.”

Monsieur Bert Vermaat, Chef de la Coopération du Royaume des Pays Bas au Sénégal, a quant à lui rappelé l’approche régionale de son pays en matière de planification familiale caractérisé par son soutien au Partenariat de Ouagadougou et à Civil Society for Family Planning (CS4FP), un projet de renforcement de la société civile engagée pour la planification familiale dans les 9 pays du PO.

Finalement, Madame Tarameh Shojaei, Chef du pôle politique de santé mondiale au Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères a présenté les grandes orientations de la politique PF de la France dans les pays du Partenariat de Ouagadougou.

La délégation des bailleurs est ensuite allée à la rencontre des acteurs de la société civile engagée pour le repositionnement de la PF au Sénégal. La coalition des organisations de la société civile a fait une présentation de ses actions pour faire ressortir sa plus-value dans les efforts du Partenariat de Ouagadougou au Sénégal. Une séance de questions-réponses a clôturé la rencontre.

L’après-midi a été réservée à une séance de travail à l’Assemblée Nationale du Sénégal. La rencontre était présidée par l’Honorable Mously Diakhaté, Députée et membre du Forum des Parlementaires Africains et regroupait un grand nombre de députés membres du réseau population et développement et de la commission santé de l’Assemblée Nationale. Plusieurs points relatifs à l’environnement législatif et socio-culturels ont été abordés. Les bailleurs, par la voix de leurs porte-paroles, ont fait un plaidoyer pour la signature du décret portant application de la loi de 2005 sur la santé de la reproduction au Sénégal. Ils ont été impressionnés par le leadership des députés présents, qui ont pris l’engagement de prendre des actes dans les meilleurs délais pour améliorer l’environnement législatif et le financement de la PF au Sénégal.

Les photos de la journée