Cotonou acceuille la 4ème Réunion Annuelle du Partenariat de Ouagadougou

Du 09 au 11 Décembre 2015 à l’Hôtel Azalaï de Cotonou, se tiendra la 4ème Réunion annuelle du Partenariat de Ouagadougou. Cette réunion importante, sera l’occasion de maximiser l’élan  actuel  au niveau des  neufs pays membres pour doubler l’objectif  initial  en vue d’atteindre plus de 2,2  millions  de  femmes  supplémentaires  sous  méthodes  contraceptives dans la période 2016-2020.

«1 millions de femmes additionnels sous méthodes contraceptives modernes de à la fin de l’année 2015 ».  C’était l’objectif initial que se sont fixés, le Bénin, le Burkina Faso, la Guinée, la Côte d’Ivoire, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Togo, neufs pays du Partenariat de Ouagadougou au lancement de ce mouvement en 2011. A l’arrivée,  « ces pays ont été en mesure  d’aller bien au-delà de cet objectif initial en permettant  à  près de  1,2 millions de femmes supplémentaires d’avoir accès à des méthodes  contraceptives modernes » a affirmé Fatimata SY, directrice exécutive de l’Unité de coordination du Partenariat de Ouagadougou dans le communiqué de presse annonçant la tenue de cette quatrième Réunion annuelle du PO à Cotonou du 09 au 11 Décembre 2015.

Le communiqué précise qu’il est vrai que l’objectif d’atteindre un million supplémentaire de femmes sous méthodes contraceptives modernes était considérablement ambitieux pour une région qui enregistre le taux de prévalence le plus faible, en terme de contraception moderne avec une moyenne régionale avoisinant les 12% et des taux élevés de mortalité, mais l’objectif a été largement atteint. S’inscrivant dans la dynamique de ces résultats, la 4ème Réunion annuelle du Po qui se tient à Cotonou à partir de ce jour sera l’occasion de célébrer les réalisations des neufs pays de l’espace Po et de partager le bilan des réalisations des différentes parties prenantes (bailleurs, gouvernements, OSC et partenaires de mise en œuvre). Elle sera surtout l’occasion d’ébaucher la vision, les aspirations et les objectifs du Partenariat pour la période 2016-2020.

«La phase d’accélération », c’est le thème des quatre prochaines années, pour lesquelles le Po s’est fixé comme objectif d’atteindre plus de 2,2  millions  de  femmes  supplémentaires  sous  méthodes  contraceptives modernes dans la période 2016-2020. Il sera question d’insister sur le lien entre la capacité  des  femmes  d’espacer  ou  de  limiter leurs grossesses et la libération du potentiel de ces dernières à travers la région. Par ailleurs, les conclusions de la Réunion annuelle  souligneront également la contribution de la planification familiale pour l’atteinte des nouveaux objectifs de développement durable, outre le besoin pour la région  de continuer à bénéficier du soutien financier et technique accru  des  partenaires  et  de  la communauté  internationale  en  matière  de  santé  de  la  reproduction. Près de 200 participants, dont des représentants des neuf pays, institutions internationales, organisations de  la société civile et  autres experts en  planification familiale  et  santé  de la reproduction sont attendus à Cotonou dès ce jour pour prendre part à cette réunion importante pour l’évolution de la planification familiale dans les neuf pays francophones de l’Afrique de l’Ouest.

Béatrice KOUMENOUGBO

l’autre Quotidien