Lancement du 2-e concours sur la Planification Familiale

Le 2ème concours d’excellence sur la planification familiale à l’intention des journalistes a été lancé, à Cotonou (Bénin), en marge de la cérémonie de clôture de la 4ème conférence annuelle du Partenariat de Ouagadougou, annonce un communiqué de presse transmis à l’APS.

L’objectif général du concours est de stimuler la production journalistique pour accompagner la dynamique mise en marche en informant le public sur les bénéfices de la planification familiale et en amenant les décideurs politiques et les responsables de programmes à prendre des décisions adéquates afin de faire avancer les objectifs des plans nationaux de planification familiale.

Les productions seront examinées par un jury international composé de représentants des institutions organisatrices du concours, de membres de la société civile et de journalistes de pays membres du Partenariat de Ouagadougou.

Le concours ouvert aux journalistes de radio, de presse écrite et de presse en ligne des pays membres du partenariat de Ouagadougou est organisé par Population Council et le Partenariat, précise le texte.

Les productions (au maximum deux par journaliste) en compétition devront avoir été publiées entre le 10 décembre 2015 et le 10 avril 2016 et n’avoir jamais été soumises à un autre concours.

Les lauréats des premiers prix de chaque catégorie recevront, lors d’une cérémonie qui sera organisée dans un des pays membres du Partenariat, un ordinateur portable et les seconds un enregistreur dictaphone.

En 2014, les journalistes béninoises Makéba TCHIBOZO de la radio « Planète » et Béatrice KOUMENOUGBO du quotidien « L’autre Quotidien » avaient respectivement remporté le premier prix radio et le premier prix presse écrite du 1er concours.

Les seconds prix avaient été attribués au journaliste sénégalais Mame Mbagnick DIOUF de la Radio « Oxyjeunes » et au burkinabé Boureima SANGA du quotidien national « Sidwaya ».

Les quatre lauréats avaient reçu leur prix au cours d’une cérémonie organisée le 18 décembre 2014 à Paris (France), pendant la 3-e réunion annuelle du Partenariat de Ouagadougou pour le repositionnement de la planification familiale en Afrique de l’Ouest francophone.

Lancé en 2011 à Ouagadougou (Burkina Faso), le Partenariat de Ouagadougou mise sur l’engagement des gouvernements, une meilleure coordination entre les bailleurs de fonds pour optimiser leurs soutiens aux pays et une accélération de la mise en œuvre des interventions à haut impact.

Le Partenariat qui compte neuf pays membres (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Togo milite pour une collaboration et une coopération aux plans national et régional pouvant aider à remédier au taux élevé des besoins non satisfaits en matière de planification familiale.

APS