Argentina Matavel Piccin nommée Directrice du Bureau Régional Afrique de l’Ouest et du Centre de l’UNFPA


Le Partenariat de Ouagadougou souhaite la bienvenue à Madame Argentina Matavel Piccin, Directrice du Bureau Régional Afrique de l’Ouest et du Centre de l’UNFPA. Elle remplace Monsieur Mabingue Ngom, un acteur de premier plan du Partenariat, appelé à d’autres fonctions. 

Le Partenariat de Ouagadougou (PO), son Unité de Coordination et ses bailleurs souhaitent la bienvenue à Madame Argentina Matavel Piccin, la nouvelle Directrice du Bureau Régional Afrique de l’Ouest et du Centre de l’UNFPA qui remplace Monsieur Mabingue Ngom, un ardent soutien du PO, appelé à d’autres fonctions. L’UNFPA est l’un des partenaires clés du Partenariat de Ouagadougou. Avant sa nomination à ce poste, Mme Matavel a dirigé le bureau de l’UNFPA en Inde. Elle connaît bien le Partenariat de Ouagadougou, car elle a aussi été Représentante Résidente de l’UNFPA en Côte d’Ivoire, de 2017 à 2019. Mme Matavel Piccin a déclaré :

“Mon arrivée à Dakar signifie un retour à la maison. Je suis une fille de l’Afrique, prête à donner sa contribution pour l’accélération des trois résultats transformateurs et des Objectifs de développement durable”.

Le Partenariat de Ouagadougou (PO) exprime par la même occasion, sa profonde reconnaissance à Monsieur Mabingue Ngom, Directeur sortant, appelé à d’autres responsabilités. Monsieur Ngom a été un acteur de premier plan du Partenariat de Ouagadougou depuis sa nomination en janvier 2015. Il a été présent à tous les moments importants du PO, et contribué par son leadership à l’atteinte de l’objectif de 2,2 millions d’utilisatrices additionnelles de méthodes modernes de contraception dans les pays du PO entre 2016 et 2020. Monsieur Ngom, surnommé « l’ami des jeunes », a œuvré à la redéfinition et à la consolidation de l’agenda de la jeunesse dans les pays du PO. Il a aussi repositionné la promesse du dividende démographique dans les priorités de développement de la région. 

Le Partenariat de Ouagadougou célèbre son dixième anniversaire cette année. Il a une nouvelle vision, celle d’une Afrique de l’Ouest francophone où un accès facile à la planification familiale de qualité sauve et améliore la vie des femmes et des jeunes et sert de catalyseur pour un développement durable pour tous. Il a également l’ambitieux objectif d’ajouter 6,5 millions d’utilisatrices additionnelles de méthodes modernes, pour atteindre un total de 13 millions d’ici 2030. Le Partenariat de Ouagadougou sait qu’il pourra compter sur l’UNFPA, avec ses représentations dans les neuf pays du PO, et son bureau régional (WCARO), pour l’atteinte des nouveaux objectifs d’ici 2030. Mme Matavel Piccin pourra aussi compter sur l’UCPO et sur toute la communauté du PO dans sa nouvelle mission au service des familles et des populations de l’Afrique de l’Ouest et du Centre.


À propos du Partenariat de Ouagadougou 

Le Partenariat de Ouagadougou (PO) a été lancé lors de la Conférence régionale sur la population, le développement et la planification familiale tenue à Ouagadougou, Burkina Faso, en février 2011 par les neuf (9) gouvernements des pays francophones de l’Afrique de l’Ouest, en collaboration avec des partenaires financiers et techniques, dans le but d’accélérer les progrès de l’utilisation des services de planification familiale au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, en Guinée, au Mali, en Mauritanie, au Niger, au Sénégal et au Togo.

Le Partenariat de Ouagadougou repose sur deux principes : une meilleure coordination des bailleurs de fonds pour maximiser le soutien aux pays et également sur la collaboration et la coopération nationales et régionales pour répondre aux besoins non satisfaits en matière de planification familiale. Depuis sa création, le PO a contribué à atteindre plus de 3,8 millions d’utilisatrices additionnelles de méthodes modernes de planification familiale dans les 9 pays membres. Son objectif actuel est d’atteindre 13 millions d’utilisatrices de méthodes modernes d’ici 2030, doublant ainsi le chiffre actuel qui est de 6,5 millions. L’Unité de Coordination du Partenariat de Ouagadougou (UCPO) est basée à Dakar, au Sénégal.

À propos du Bureau régional de l’UNFPA pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre

Basé à Dakar, au Sénégal, le Bureau régional de l’UNFPA pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre (BRAOC/WCARO) couvre 23 pays – 14 francophones (Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Congo-Brazzaville, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad et Togo); 5 anglophones (Gambie, Ghana, Liberia, Nigeria et Sierra Leone); 3 lusophones (Cabo Verde, Guinée-Bissau et São Tomé-et-Príncipe) ; et un hispanophone (Guinée Équatoriale).

Mis en place en janvier 2013, le Bureau régional assure un lien essentiel entre le siège de l’UNFPA à New York et les bureaux des 23 pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre qu’il couvre. En utilisant un nouveau modèle de gestion pour assurer un appui solide aux bureaux pays, WCARO soutient leurs initiatives en leur fournissant une assistance technique et en renforçant leurs capacités. WCARO utilise des résultats et des informations basées sur les résultats pour guider la prise de décisions sur la conception, les ressources et la mise en œuvre de chaque programme.

WCARO veille à la reddition de comptes des interventions de l’UNFPA dans la région avec l’évaluation indépendante et régulière de nos programmes de pays. Le bureau régional joue un rôle clé dans le plaidoyer pour la réalisation du mandat et des valeurs de l’UNFPA. Il accompagne les gouvernements à mettre en œuvre le programme de la CIPD au-delà de 2014, de même que l’agenda 2030 pour le développement durable. En poursuivant le dialogue et la collaboration avec un grand nombre de parties prenantes, WCARO a consolidé sa position de catalyseur en promouvant le partenariat transformatif et en nouant des alliances avec des organisations régionales, internationales, des commissions économiques, la société civile, les organisations confessionnelles et le secteur privé. 

Contact :
Djenebou Diallo, Chargée de plaidoyer, UCPO
[email protected]
+221 77 096 86 42 

Murielle Anatohon, Program Manager, EtriLabs
[email protected]
+229 96 28 29 29