Autonomisation de la femme : La Côte d’Ivoire accueille la réunion annuelle du Comité régional de pilotage du projet SWEDD

Du 29 au 30 mars 2019, se tiendra au Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan, la réunion annuelle du Comité régional de pilotage du projet SWEDD. Pour le bon fonctionnement du Comité Régional de Pilotage du projet, il a été institué, la réunion des coordonnateurs qui précède la réunion du Comité de Pilotage, avec pour but, de préparer les travaux techniques dudit comité.

C’est à l’effet, qu’il se tient du 26 au 28 mars 2019 au Palm Club, la réunion des Coordonnateurs du projet. Laquelle réunion a donc pour objectif de partager les progrès réalisés et analyser les contraintes en vue de faire des propositions pertinentes au comité de pilotage.

Le projet ‘‘Autonomisation des Femmes et de Dividende Démographique au Sahel’’ (SWEDD) est une initiative régionale impliquant six pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre confrontés à des défis sociodémographiques identiques, dont le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. Il vise à renforcer le niveau d’autonomisation des femmes et des adolescentes en vue d’accélérer la transition démographique dans la région. Financé par la Banque Mondiale, il est mis en œuvre par les pays avec l’appui technique du Fonds des Nations Unies pour la Population et l’Organisation Ouest-Africaine de la Santé (OOAS).

Le Projet SWEDD qui est une réponse concertée à l’appel des Chefs d’Etats pour l’autonomisation des femmes et des jeunes filles dans la région du Sahel, a fait des progrès remarquables depuis son lancement en 2015.

Porteur de grands espoirs pour la réduction de la vulnérabilité des adolescentes et jeunes femmes et des inégalités de genre, le projet SWEDD pose les piliers de la capture du dividende démographique au Sahel. L’engagement des Premières dames en faveur de l’autonomisation des femmes et des filles a contribué à la réalisation des résultats du SWEDD.

Une campagne régionale de communication pour le changement social et de comportement réussie avec le soutien des Premières Dames a permis de toucher 284 millions de personnes à travers les chaînes de télévision et les radios partenaires et plus de 340 millions de personnes touchées sur internet.

Dans sa mise en œuvre, le projet SWEDD a mis en place 3 420 espaces sûrs au profit de 102.600 adolescentes. Aussi, le projet SWEDD a-t-il appuyé l’autonomisation économique de 99.704 filles. Et 106 263 filles bénéficient de programme d’appui et de maintien à l’école.

Publié le 29-03-2019 dans ivoirsoir