Le Centre de formation de l’AIBEF, une solution à la mortalité maternelle et néonatale

Abidjan, 28 mars (AIP)- Le directeur de la Formation au ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Bassalia Diawara, a souhaité mardi lors du lancement à Treichville des activités du Centre de formation en santé sexuelle et de la reproduction (SSR) de l’Association ivoirienne pour le bien-être familial (AIBEF) au titre de l’année 2017, que cet établissement contribue à apporter une solution à la mortalité maternelle et néonatale en Côte d’Ivoire.

« La mortalité maternelle et néonatale constituent un  défi pour notre système sanitaire. L’ouverture de ce centre est une innovation de taille qui va contribuer à enrayer ce fléau à travers le renforcement des compétences du capital humain », a-t-il expliqué.

Selon la présidente nationale de l’AIBEF, Pr Christiane Wellfens-Ekra, cette structure a décidé de faire de la formation en vue de faciliter l’acquérir des compétences en matière de SSR et ses services associés comme la communication pour le changement social et comportemental durable par un grand nombre de personnes.

Le responsable de la formation, N’Guessan Gely, a pour sa part expliqué que le centre de formation existe depuis 2005 et entend promouvoir des formations qualifiantes en santé sexuelle et reproductive. Il a ajouté que l’association compte, in fine, transformer le centre en un établissement privé.

Quand à Dr Denise Mukaratete, représentante du bureau Afrique de la Fédération internationale pour le planning familial (IPPF), elle a indiqué que le centre a une vocation sous régionale.

Structure d’utilité publique depuis 2012, l’AIBEF œuvre à assurer aux populations le libre accès à des services de SSR de qualité. La planification familiale clinique, la prévention de la transmission mère-enfant (PTME) du VIH/Sida, le counseling sur le VIH/Sida, la gestion des programmes et services de santé, la gestion de micro-projets et SSR  sont, entre autres, les modules enseignés.