Cocody: Plus de 300 adolescents et jeunes sensibilisés à l’utilisation des services de santé de la reproduction

Plus de 300 adolescents et jeunes ont été sensibilisés à l’utilisation des services de Santé de la Reproduction (SR), du Planning Familial (PF), des infections sexuellement transmissible (IST)-VIH et à la préservation des grossesses précoces, à l’occasion de la journée internationale de la jeunesse, célébrée, samedi.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme national de santé scolaire et universitaire, santé adolescent et jeunes (PNSSU-SAJ) avec l’appui financier de l’ONG Action Contre la Faim (ACF). Elle vise à accroître la demande et l’utilisation des services de SR/PF y compris le VIH par les adolescents et jeunes.

La prévalence du VIH chez les jeunes de 20 à 24 ans est de 2,5% avec une prédominance chez les filles (4,5%) sur les garçons (0,3%). Plus de la moitié des nouvelles infections se produit aujourd’hui chez les jeunes et les adolescents (EIS-CI, 2005). Aux cours des deux dernières années scolaires 2016-2017 et 2017-2018, quelque 3238 et 3727 cas de grossesses ont été respectivement enregistrés en milieu scolaire.

Selon le directeur- coordonnateur du Programme national de santé scolaire et universitaire, santé adolescent et jeunes, Dr Seydou Ouattara, cette lutte contre les grossesses en milieu scolaire connait une avancée du fait des sensibilisations. Les chiffres ont quelque peu baissé et l’objectif est d’atteindre zéro grossesse en milieu scolaire.

Une vision partagée par l’ONG action contre la faim en Côte d’Ivoire dirigée par la directrice pays Rachel Alexandrie qui s’est engagée à travailler sur tous les déterminants de la faim et tout ce qui peut provoquer un retard de croissance chez l’enfant notamment les grossesses précoces.

« Les activités qu’on mène avec les jeunes c’est pour éviter les grossesses précoces et s’assurer qu’il y a un bon suivi sur la santé du jeune qui va être futur parent, s’assurer que ses enfants vont naître en bonne santé etc », a précisé Mme Alexandrie au groupe scolaire scolaire Cocody-Est.

Cette journée a été marquée par des sketchs et la présentation d’une nouvelle application informatique intitulée « e-santé » dont la fonction est de répondre aux questions de santé des adolescentes et des jeunes à travers des discussions et partages de messages de prévention et de promotion via leurs smartphones.

Plublié le 24-08-2019 dans fratmat