Deuxième réunion du comité de Pilotage du Projet « activité d’amélioration de la performance des politiques et stratégies de DSSR en Afrique de l’Ouest et en Afrique Australe».

C’est sous une  forte pluie qui a arrosé Niamey pendant plusieurs heures que les membres du Comité de Pilotage (COPIL) du projet AmplifyChange Niger ont tenu a honoré de leur présence la deuxième réunion du Projet « activité d’amélioration de la performance des politiques et stratégies de DSSR en Afrique de l’Ouest et en Afrique Australe ». C’était le 7 Août dernier au complexe Le Mafé de Niamey.  Le jeu il faut le dire en vaut la chandelle.

Cette réunion présidée par Dr Ibrahim Souley, Directeur Général de la Santé de la Reproduction, Président du COPIL, rentre dans le cadre de la mise en œuvre des activités de la subvention stratégique BR5S-UVKV T8 de AmplifyChange menée par la Coalition des Acteurs pour le Repositionnement de la Planification Familiale (CAR/PF). Elle a permis aux participants d’être au parfum des importantes réalisations effectuées par le projet dont le bilan est tout simplement positif. Le Président du COPIL, Dr Ibrahim Souley a relevé les progrès enregistrés par le Niger et a appelé les membres du comité de pilotage  à redoubler d’efforts pour le maintien honorable de la place de notre pays  dans ce domaine.

L’expert Pays, Yaou Moussa  a ensuite pris la parole pour détailler toutes les activités menées ainsi que les résultats enregistrés. Au nombre de ces activités, AmplifyChange du Niger a tenu un forum municipal dans la commune de Loga, région de Dosso. Cette importante rencontre a regroupé 60 participants parmi lesquels des représentants des services étatiques, des Organisations à Base Communautaire, des groupements féminins, des associations des jeunes, des religieux et des chefs coutumiers. Au cours de ce forum, des discussions ont été menées  sur les thèmes: défis, enjeux et recommandations à différents niveaux. Ce forum a été suivi par celui de  Niamey qui a regroupé 50 participants dont des représentants des services étatiques, des ONGs nationales et internationales et des religieux qui ont discuté sur plusieurs thèmes relatifs aux défis, enjeux et recommandations à différents niveaux.

D’autres activités ont été menées notamment une formation sur le processus budgétaire, une formation sur les lanceurs d’alerte, une rencontre avec les organisations des médias et une formation des journalistes. Cette formation a concerné 30 journalistes des médias publics et privés venus de toutes les régions du pays. L’objectif est de renforcer la capacité des journalistes sur les défis et les enjeux des DSSR au Niger.

S’agissant des lanceurs d’alerte, l’objectif est  d’acquérir les compétences pour identifier les engagements,  les programmes et les projets de promotion des DSSR afin d’alerter sur certains aspects. La formation a regroupé 24 participants membres des Ongs de toutes les régions du Pays. Ils ont suivi au cours des travaux, des modules relatifs au suivi des engagements, programmes et projets DSSR ; la plateforme de partage d’informations entre des groupes de la société civile travaillant sur les DSSR et lancement d’alertes sur les programmes DSSR.

Pour ce qui est de  la formation sur le processus budgétaire, l’objectif était de former les leaders d’OSC à l’analyse et au processus budgétaires afin de renforcer les capacités des Organisations de la Société Civile (OSC) à mener des actions de plaidoyer. Les 20 participants issus des OSC qui ont pris part aux travaux ont suivi des modules sur le  processus budgétaire au Niger, l’élaboration d’un budget-programme, le budget des collectivités territoriales, le suivi et l’analyse budgétaires et enfin le plaidoyer et le processus budgétaire.

 La conception d’une Initiative d’Engagement Citoyen (IEC): le jury citoyen est une autre activité réalisée dans ce cadre. Il ressort de la présentation de l’expert pays que les jurys citoyens sont un groupe de membres sélectionnés d’une communauté qui formule des recommandations ou instrument participatif d’action destiné à compléter un processus démocratique donné. Say est la commune identifiée.

Dans le cadre de ses activités, AmplifyChange du Niger a pris part également à la réunion du COPIL Régional à Addis Abéba en Ethiopie. Les objectifs poursuivis à travers cette rencontre sont selon M. Yaou Moussa de créer un cadre pour discuter conjointement des objectifs, des produits et des activités du projet ainsi que des réalisations entre les Ministères de la santé, l’OOAS, l’UNFPA, les membres du consortium et les acteurs au niveau régional (Mali, Niger, Burkina Faso et Guinée) ; d’aider à élaborer une stratégie et des tactiques pertinentes pour maximiser l’impact du projet et conseiller les stratégies de plaidoyer aux niveaux national et régional  et d’entériner le rapport annuel régional.

C’était également une occasion pour effectuer des visites d’échanges dans la capitale éthiopienne notamment à la commission des affaires sociales de l’Union Africaine, au Ministère de la Santé et à des OSC actives dans les DSSR. Ces visites ont pour entre autres objectifs selon l’expert pays d’exposer les 12 représentants de la coalition régionale à l’expérience des structures étatiques et des organisations de la société civile à Addis-Abeba. Ce, dans le domaine de la promotion de l’amélioration des politiques au niveau régional en faveur des droits à la santé sexuelle et reproductive.

La réunion régionale a aussi permis de souligner les difficultés rencontrées et de dégager les perspectives.  C’est ainsi qu’il est envisagé d’élargir les activités du projet aux cinq autres pays du Partenariat de Ouagadougou ; de renforcer les liens de collaboration avec les acteurs du secteur DSSR en Afrique de l’Est et de continuer à faire fonctionner la plateforme de communication entre les coalitions pays sur la base des rencontres hebdomadaires, précise M. Yaou Moussa.

Pour les prochaines étapes, Amplifychange du Niger envisage la mise en œuvre du Plan d’action de plaidoyer, celle de l’initiative d’engagement citoyen ; la finalisation et la soumission des projets conjoints ; de prendre part au forum régional virtuel ; de faire le suivi du 4ème Semestre  et de tenir la troisième réunion du COPIL.

En clôturant les travaux, le Président du COPIL, Dr Ibrahim Souley a apprécié les résultats enregistrés par Amplifychange du Niger à travers la réalisation de ses activités. Il a appelé les membres de la coalition à travailler davantage pour consolider les acquis.

Fatouma Idé

Publié le 14-08-2020 dans Niger Diasopra