Dividende démographique: Des journalistes de l’Afrique se forment à Pretoria

Ils sont venus de la Côte d’Ivoire, du Cameroun, du Bénin, du Burkina Faso, de l’Algerie… en Afrique du Sud, plus précisément à l’Hôtel et Centre des Congrès St. Georges de Pretoria, pour prendre part, ce dimanche 29 novembre, à l’atelier destiné aux journalistes et aux communicateurs africains, organisé en prélude à la célébration de la 7ème Conférence sur la population africaine 2015.

« Des rapports efficaces sur la recherche en matière de dividende démographique », est le thème retenu pour cette formation initiée par la Population Référence Bureau (PRB) en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) et l’Union pour l’Etude de la Population Africaine (UEPA).

« Toute rencontre à laquelle on convie les journalistes est la bienvenue. Je me réjouis de me retrouver ici dans le cadre de cette rencontre sur le dividende démographique. Parce qu’aujourd’hui, on ne peut pas établir des politiques de développement sans prendre en compte la dimension population. C’est une entité bénéficiaire de toute politique de développement », a témoigné M .Dofini Nanakoita, chargé de communication de l’Institut supérieur des sciences de la population (ISSP) à l’Université de Ouagadougou (Burkina Faso).

Le dividende démographique, a-t-il tenu à faire savoir, « est présenté comme un thème majeur et émergent selon les démographes. En ce sens qu’il intègre des aspects nouveaux dans la vision du développement. J’attends beaucoup des formateurs et j’attends de connaître vraiment ce que c’est que le dividende démographique », a-t-il noté.

« L’intérêt du journaliste n’est plus à démontrer parce que nous avons pour devoir de faire connaître ces nouveaux concepts aux Africains, à nos décideurs. Si c’est surtout pour le développement du continent. Le thème est nouveau. On ne peut pas l’adopter si on ne connaît pas ses contours. C’est donc à ce niveau qu’intervient le journaliste », a ajouté Mme Adrienne Engono Moussang, journaliste camerounaise, responsable de la rubrique Science-santé-environnement au quotidien Mutations à Yaoundé

La 7ème Conférence africaine sur la population qui démarre, le lundi 30 novembre, à pour thème: « Dividende démographique en Afrique, opportunités, perspectives et défis ».

Le dividende démographique peut s’appréhender comme la croissance économique résultant de l’évolution de la pyramide des âges de la population d’un pays. Ce phénomène favorise la baisse du taux de natalité, les changements dans la distribution par âge d’une population. L’État peut alors accroître ses  investissements dans l’emploi des jeunes. Puisque le ratio de la  population dépendante (de 0 à  moins de 15 ans ) baisse.

Et mieux encore, plus de ressources sont disponibles pour être investies dans le développement économique et le bien-être familial. Toute chose qui crée une opportunité de croissance économique et de développement humain plus rapide pour un pays.

Isabelle SOMIAN

Fratmat.info