Éducation : 54 enseignantes de la Marahoué bénéficient d’une formation en vue du maintien de la jeune fille à l’école

Au total 54 enseignantes de la région de la Marahoué participent, du 23 avril au 2 mai, à Bouaflé, à un atelier de formation en compétences de vie courante, santé sexuelle et de la reproduction ainsi qu’en techniques d’animation des espaces scolaires.

Selon la chargée d’études à la coordination des projets à la direction de la mutualité et des œuvres sociales en milieu scolaire (DMOSS), Yéo Abitata Ouattara, cet atelier de formation s’inscrit dans le cadre du projet de « l’Autonomisation des femmes et le dividende démographique au Sahel » (SWEDD).

L’atelier bénéficie de l’appui financier de la Banque mondiale et vise à outiller ces enseignantes devant servir de mentors féminins pour l’animation des espaces sûrs scolaires, en vue d’améliorer le maintien de la jeune fille dans le premier cycle de l’enseignement secondaire.

La formation porte sur la puberté, la reproduction, la menstruation et l’hygiène de la jeune fille, les IST et VIH/Sida, le genre, les droits des filles et des femmes, les violences basées sur le genre, les risques liés à la mutilation génitale féminine, au mariage et à la grossesse précoce.

De même l’estime en soi et la confiance en soi, les valeurs, les relations saines et malsaines, les techniques de refus (pression de la part de l’entourage), les capacités de communication et d’écoute, l’aptitude à se fixer des objectifs et à travailler en équipe, à servir d’exemple et à prendre une décision motivée.

Le sous-préfet central de Bouaflé, Ango Aristide a, sa pour part, salué le projet et invité les participantes à l’atelier à s’approprier cette formation pour une bonne animation des espaces sûrs scolaires, en vue du maintien de la jeune fille à l’école.

Paula K. & Natacha Kouakou

Publié le 28-04-2019 dans Akody