ACTUALITÉS

Articles

Gratuité de la Planification Familiale au Bénin

Sans titre (14)

Comlan Christian Agbozo, Directeur Exécutif de l’ABPF, est le Point Focal Organisation de la Société Civile PO/FP2030 au Bénin. Dans l’interview accordée à l’équipe de la Newsletter de la RAPO, il retient deux priorités qui méritent une attention particulière des OSC/PF de son pays. Il s’agit, pour ces organisations, de continuer à faire le plaidoyer pour la gratuité de la planification familiale, un engagement pris par l’Etat béninois qui devrait être effectif avant la fin de cette année et aussi de généraliser la stratégie Informed Push Model pour permettre la disponibilité et la distribution des produits SR/PF sur toute l’étendue du territoire national.

Les organisations de la société civile intervenant dans le domaine de la PF au Bénin sont devenues des partenaires clés dans la mise en œuvre des programmes de santé de la familiale (SR/PF). Qu’est-ce qui vous a donné, malgré l’existence de nombreux défis à relever, le plus de satisfactions en voyant les indicateurs progresser dans le bon sens ?

La mobilisation sociale que font ces organisations de la société civile qui travaillent de plus en plus en synergie d’action et en parfaite complémentarité avec les partenaires techniques et financiers (PTF).

Le plaidoyer pour une plus grande mobilisation des ressources locales en faveur de la SR/PF est souvent porté par les organisations de la société civile travaillant dans le domaine de la planification familiale (OSC/PF). Des progrès ont-ils été notés au Bénin ?

L’un des engagements pris par le gouvernement du Bénin est d’augmenter chaque année de 10 % le budget local alloué au financement des produits SR/PF. Les OSC/PF font le suivi et en même temps le plaidoyer pour que l’engagement soit respecté. Ainsi, en 2019, les ressources locales sont passées de 30303 dollars en 2018 à 378788 dollars avant de se stabiliser à 303030 dollars en 2020. Avec l’avènement de la COVID-19, nous avons connu une baisse comme dans presque tous les pays (Ressources locales 106061 dollars). Le plaidoyer des OSC SR/PF a permis de ramener le financement à 303030 dollars en 2022. La particularité du Bénin est que les prévisions sont toujours respectées et les décaissements à 100%. On peut estimer une évolution en dent de scie certes mais le taux d’augmentation de 10 % du budget annuel alloué est largement dépassé.

La prévalence de la contraception moderne est encore faible et les besoins non satisfaits en PF élevés dans votre pays. Que font autrement et plus efficacement les OSC/PF avec leurs partenaires pour surmonter ces obstacles ?

La prévalence contraceptive moderne au Bénin est en moyenne de 12 % pour la tranche d’âge située entre 15 et 45 ans et de 5,6 chez les moins de 20 ans. Les besoins non estimés sont à 33 %. Ce sont des taux qui amènent les OSC et leurs partenaires à redoubler d’efforts en définissant de nouvelles stratégies comme l’Informed Push Model (IPM) pour atteindre le dernier kilomètre. Cette stratégie permet de rendre disponible d’abord les produits en réduisant au maximum les ruptures de stock avec donc l’amélioration de la chaîne d’approvisionnement et le renforcement du système de la distribution des produits PF dans les formations sanitaires périphériques, les zones sanitaires et autres structures opérant dans le domaine de la SR/PF. Elle implique des acteurs à divers niveaux, la responsabilisation des parties prenantes y compris les jeunes, les communautés à la base.

Pouvez-vous revenir sur les priorités actuelles de la société civile du Bénin ? Quelles sont celles qui
mérite une attention particulière ?

Travaillez à la gratuité de la planification familiale. Le gouvernement compte le finaliser pour très bientôt. C’est un autre engagement pris par l’Etat béninois et normalement il devrait être effectif avant la fin de 2022. Généralisez la stratégie IPM pour permettre la disponibilité et la distribution des produits SR/PF sur toute l’étendue du territoire national.

Dans les engagements du Bénin dans le cadre FP2030, il est demandé à la société civile du Bénin de
faire la veille citoyenne pour le respect effectif des engagements. Avez-vous pu procéder à cette
veille et pour quels résultats ?

Cette veille a été faite. L’organisation neutre (ABPF) de la société chargée de faire le suivi des engagements a parfaitement joué son rôle avec les autres membres de la société civile. L’un des résultats, c’est que les ressources locales allouées par l’Etat pour le financement des produits dépassent largement les 10 % d’augmentation chaque année que l’Etat a pris comme engagement. Nous espérons aussi l’aboutissement du processus de la gratuité de la PF pour très bientôt.

Comment se porte la coopération entre les OSC/PF de votre pays et l’Unité de Coordination du Partenariat de Ouagadougou ?

Elle se porte bien. Elle a besoin d’être renforcée à travers des sessions de renforcement de capacités des points focaux et des OSC/PF aux idéaux du PO afin que les différents défis soient relevés.

Partager cet article

Partager sur twitter
Partager
Partager sur facebook
Partager

NEWSLETTER

Soyez informé des dernières actualités.

Inscrivez-vous !

Recevez toutes les actualités du PO directement dans votre boîte e-mail.