Impact de la COVID-19 sur le Dividende Démographique en Côte d’Ivoire : l’ONP organise un panel d’experts

L’Office National de la Population (ONP) conduit une étude d’impact socioéconomique de la COVID-19 en Côte d’Ivoire sous l’angle des indicateurs du Dividende Démographique. Le lancement de cette activité s’est fait au cours d’un webinaire auquel ont pris part des experts sous régionaux et nationaux incluant des représentants des ministères sectoriels et des Partenaires Techniques et Financiers.

Dr HININ, Directeur Général de l’ONP qui a présidé le lancement de cette importante étude, a remercié l’ensemble des participants pour leur présence marquée à cette rencontre d’échanges sur le cadre méthodologique de l’étude suivant l’approche des indicateurs du Dividende Démographique.

Au cours de son intervention, le Directeur Général a situé le contexte et l’importance de cette étude qui vise à fournir des évidences complémentaires et plus précises au Gouvernement relativement à l’impact de la COVID-19 sur le bien-être des populations ivoiriennes. Il a aussi indiqué que les études réalisées jusqu’à présent se focalisent pour la plupart sur des impacts macroéconomiques et privilégient peu ou prou les aspects microéconomiques en lien avec les indicateurs de bien-être des ménages. Dr HININ, a, en outre, révélé les attentes du Gouvernement relativement à cette étude et indiqué que Madame Nialé KABA, Ministre du Plan et du Développement espère fortement que des résultats hautement utiles sanctionneront ces travaux. 

A la suite du Directeur Général de l’ONP, Professeur Latif DRAMANI, Expert international, a fait l’économie de la méthodologie de l’étude en s’appuyant sur celle déjà réalisée au Sénégal. Professeur Latif a indiqué que l’approche méthodologique qui sera utilisée pour poursuivre les objectifs de cette étude se base principalement sur le Demographic Dividend Monitoring Index (DDMI). Dans son exposé, l’expert a présenté trois scénarios (optimiste, médian et pessimiste) qui sous-tendront les simulations d’évolution des indicateurs des cinq principales dimensions du Dividende Démographique.

Il a également présenté le canevas de collecte de données qui présente les scénarios ainsi que les indicateurs sectoriels. 
A l’issue de la présentation de l’approche méthodologique de l’étude, plusieurs préoccupations ont été soulevées par les experts participants des Ministères Sectoriels et le Représentant de l’UNFPA.

La préoccupation soulevée par Dr. N’DA, Spécialiste en Population et Développement à l’UNFPA, porte sur la nécessité de prendre en compte les indicateurs sociodémographiques notamment ceux en lien avec les trois (3) résultats transformateurs des engagements pris par la Côte d’Ivoire lors du Sommet de Nairobi en Novembre 2019 (zéro décès maternel évitable, zéro besoin non satisfait en planning familial et zéro violence basée sur le genre et pratiques néfastes) afin de faciliter la communication auprès des cibles de plaidoyer et de terrain.

Faut-il-le rappeler, les Experts ont convenu que l’étude s’appuiera sur les données les plus récentes disponibles en Côte d’Ivoire. Relativement aux paramètres de simulation, les tendances et les amplitudes d’évolution seront renseignées par les experts nationaux. En l’absence d’évidences et compte tenu de l’aspect inédit de la crise sanitaire liée à la COVID-19 et de ses potentiels effets induits, ces paramètres seront formulés sur la base de données secondaires et des sources administratives des Ministères Techniques et devront faire l’objet de consensus au niveau national.

Le Directeur Général de l’ONP a par ailleurs indiqué que les données devront être disponibles de façon diligente afin de finaliser les analyses de la Côte d’Ivoire. Il a également rappelé la nécessité d’analyser les effets de la crise sur les variables clés de la dynamique de la population tout en insistant sur l’actualisation des données pour disposer d’évidences plus pertinentes. Il a en outre insisté sur la prise en compte de l’ensemble des suggestions formulées au cours de la rencontre.

Ces travaux se sont achevés par le mot de clôture du Directeur Général de l’ONP qui a salué l’implication des Ministères sectoriels et réitéré ses remerciements à l’ensemble des participants, y compris l’équipe des Experts internationaux conduite par Professeur Latif. Il a également adressé toute sa gratitude à l’UNFPA pour ses appuis multiformes et souhaité l’implication de toutes les parties prenantes afin de disposer dans les meilleurs délais de résultats probants susceptibles de mieux orienter les plans de relance et stratégies en cours de rédaction en Côte d’Ivoire.

Publié le 19-08-2020 dans Abidjan.net