Impressions de quelques participants de la 6ème Réunion Annuelle du PO

Mme Traoré Salamatou, Présidente de la coalition des associations et ONGs  sur le repositionnement de la Planification Familiale au Niger.

C’est un thème qui nous est familier parce que nous avons un centre pour les femmes victimes de la fistule obstétricale où nous proposons la PF pour ces femmes. A partir du moment où elles sont guéries de la fistule, elles ne peuvent plus accoucher d’elles-mêmes et immédiatement. Alors, il faut espacer les naissances. Le deuxième aspect est leur autonomisation. Pendant leur attente pour l’opération de la fistule, nous formons ces femmes en couture, teinture, broderie, en alphabétisation. On leur apprend aussi à être des femmes leaders ; après, quand elles vont dans les villages, elles deviennent des ambassadeurs de la fistule obstétricale. Une fois au village, elles enseignent aux femmes ce qu’elles ont appris au centre pour que les femmes soient aussi indépendantes ou autonomes. Et ce sont elles qui ramènent dans les formations sanitaires d’autres femmes qui souffrent des fistules obstétricales. Elles font aussi des sensibilisations au niveau communautaire. L’autonomisation de la femme peut être économique et intellectuelle. Il faut qu’elles sachent lire et écrire. Pour être autonome, c’est capitale. Parmi nos femmes, il y en a qui sont devenues des conseillères dans les villages. L’autonomisation dépend aussi de l’engagement de la femme. Il y a des femmes qui ont une prédisposition à être des femmes leaders. On travaille énormément pour le bien être de ces femmes.


Edem Dzotsi Coffi, Chargé des connaissances et suivi évaluation à Association Togolaise pour le Bien Etre Familiale (ATBEF).

une satisfaction car mon association mère travaille déjà dans ce domaine et nous assurons l’autonomisation de la femme à travers l’offre des services de la contraception afin qu’elles puissent avoir le temps nécessaire, la santé nécessaire pour vaquer à leur occupation. Cela leur permettra de gagner de l’argent pour leur famille. Je suis dans un système où  nous offrons la vasectomie qui est une révolution contraceptive.

 


Nourou Adjibadé, Directeur du Centre de Réflexion d’Action pour le Développement Intégré et la Solidarité.

L’évocation du thème de cette réunion est assez profonde au regard des défis auxquels sont confrontés les 9 pays du PO. L’adoption de ce thème n’est pas l’effet du hasard parce que ces pays sont confrontés à une difficulté majeure : le niveau de revenus de leurs habitants. On ne peut pas, aujourd’hui, prétendre promouvoir le développement dans tous les pays sans la contribution de la femme. Elle joue un rôle très important dans le développement social et ce rôle ne peut se faire si on ne leur assure pas un développement économique. Et pour ce faire, il faut lui assurer forcement son autonomisation. Et cette autonomisation ne peut être une réalité s’il y a des contraintes qui freinent la femme tels que les risques qu’elle court dans le domaine de la maternité due aux grossesses rapprochées et/ou non désirées.

Propos recueillis par Makeba Tchibozo