INITIATIVE PO APRÈS 2020 : LES CINQ POINTS ESSENTIELS À RETENIR DU SONDAGE

PO après 2020

«  Les cinq points essentiels sortis du sondage PO après 2020  » a indiqué dans un tweet madame Djenebou DIALLO, Responsable du plaidoyer de l’UCPO au cours d’une présentation de la Directrice Adjointe de l’UCPO  à l’Atelier Régional des Points Focaux des Pays Francophones de PF2020.

PO après 2020

L’initiative #POaprès2020, de quoi s’agit ?

PO après 2020 est une initiative lancée le 5 novembre 2020 sur le site du Partenariat de Ouagadougou (PO) visant à façonner son avenir et celui des femmes et des familles en Afrique de l’Ouest francophone après 2020. Il consiste à co-créer une nouvelle vision afin de relever les défis persistants et de définir des options organisationnelles pour atteindre les objectifs définis pour après 2020.

Pourquoi, un Partenariat de Ouagadougou après 2020 ?

Bien attendu, le PO à sa création en 2011 s’est fixé une première mission appelée « Urgence d’agir » dont il a atteint et même dépassé son objectif d’un million d’utilisatrices additionnelles de méthodes contraceptives modernes entre 2012 et 2015. Dans la deuxième mission déterminée entre 2016 et 2020 intitulée « la phase d’accélération »  les neuf pays francophones d’Afrique de l’Ouest sont sur le point de dépasser leur objectif de 2.2 millions d’utilisatrices additionnelles d’ici 2020.

«  Le PO illustre un partenariat qui doit exister et survivre après 2020. Parce qu’il a pu regrouper neuf pays qui avaient les indicateurs les plus en retard dans le domaine de la PF «  en reprenant les propos de madame Rodio DIALLO cités sur le site Beyond2020 du Partenariat de Ouagadougou.

Les cinq points essentiels du sondage

Pour élaborer l’ébauche de la vision et les principes fondamentaux de l’après 2020, des questions ont été posées aux différents acteurs du PO qui ont permis d’obtenir cinq nouvelles idées à plusieurs reprises entre autres :

  1. Mettre d’avantage l’accent sur les jeunes
  2. Aborder la Planification Familiale dans les contextes  humanitaires (p. ex.., avec les réfugiés)
  3. Aider les pays relativement moins performants
  4. Élargir la vision pour inclure d’autres questions liées à la PF/SR
  5. Mettre davantage l’accent sur le changement de comportement et les interventions ciblées sur la demande

Dounouwa
Publié le 03-03-2020 dans dounouwa.com