ACTUALITÉS

Articles

Les OSC de jeunes dans les pays du PO appellent les décideurs clés à redoubler d’efforts pour répondre aux besoins des jeunes

Aujourd’hui, le monde abrite la plus grande génération de jeunes de l’histoire, avec 1,8 milliard dans le monde. Il est impossible d’atteindre les objectifs de développement durable (ODD) d’ici 2030 sans la participation active de la plus grande génération d’acteurs du changement. Le rapport mondial de la jeunesse sur « La jeunesse et l’Agenda 2030 pour le développement durable » examine le rôle que l’Agenda 2030 peut jouer dans l’amélioration des efforts de développement des jeunes et examine comment des politiques de jeunesse fondées sur des données probantes peuvent aider à accélérer les objectifs liés à la jeunesse et explore le rôle crucial que les jeunes les gens ont dans la mise en œuvre des efforts de développement durable à tous les niveaux, y compris la santé et le bien-être.

L’Afrique présente certains des indicateurs de santé les plus difficiles au monde, en particulier en ce qui concerne la santé et les droits sexuels et reproductifs. Investir dans la planification familiale est essentiel, non seulement pour améliorer la santé maternelle et infantile, mais aussi pour atteindre des objectifs de développement plus larges qui répondent aux besoins des jeunes et presque tous les pays engagés dans FP 2030 se concentrent sur les adolescents et les jeunes, notamment en fournissant des services adaptés aux jeunes, des contraceptifs gratuits pour les adolescents et en garantissant un approvisionnement constant en produits de base aux établissements destinés aux jeunes.

De nombreux pays élaborent activement des stratégies pour élargir l’accès des jeunes à la planification familiale, comme en témoigne le fait que la plupart des pays ont élaboré des plans d’action nationaux (PANB) budgétisés ou des plans de mise en œuvre chiffrés pour la planification familiale. Cependant, les jeunes doivent être impliqués dans l’élaboration de ces plans afin qu’ils puissent contribuer de manière significative à la réduction des besoins non satisfaits de PF et garantir que les pays offrent un meilleur accès aux services de PF pour les jeunes et les adolescents.

Le 12 août 2022, en commémoration de la Journée Internationale de la Jeunesse, les organisations de la société civile (OSC) dirigées par des jeunes à travers l’Afrique de l’Ouest ont organisé un webinaire pour discuter de l’importance de la participation et de l’implication des jeunes dans l’élaboration des plans d’action nationaux pour la PF.  L’événement soutenu par Pathfinder InternationalPartenariat de Ouagadougou, et PAI a souligné les expériences d’OSC dirigées par des jeunes sur le rôle du plaidoyer pour assurer un engagement plus fort des jeunes dans l’élaboration et la mise en œuvre de plans d’action nationaux pour la santé reproductive et la planification familiale.

Notre appel à l’action

Cet appel à l’action est élaboré par des OSC dirigées par des jeunes dans les pays du partenariat de Ouagadougou avec les contributions des jeunes qui ont participé au webinaire.

Écoutez nos voix : Aujourd’hui, les jeunes demandent aux gouvernements, aux organisations internationales, au secteur privé et à la société civile de redoubler d’efforts pour :

  • donner la priorité aux jeunes dans les opportunités économiques, fournir des établissements d’enseignement et de santé et lutter contre la pauvreté afin de s’assurer que l’explosion de la population de jeunes se traduise par la croissance économique et le développement
  • améliorer l’inclusion des jeunes et les investissements dans les jeunes afin de récolter le dividende démographique
  • poursuivre une volonté politique forte pour répondre aux besoins des jeunes
  • soyez des pionniers dans la résolution des obstacles auxquels sont confrontés les adolescents et les jeunes pour accéder aux informations et aux services de contraception
  • les gouvernements des pays doivent décréter des produits contraceptifs gratuits pour toutes les femmes en âge de procréer
  • garantir une allocation budgétaire pour les interventions axées sur les adolescents et les jeunes et une utilisation adéquate des crédits budgétaires pour la planification familiale
  • inclure les jeunes dans l’élaboration des politiques nationales qui affectent les adolescents et les jeunes
  • donner la priorité à l’inclusion de la SSRAJ, y compris les services de contraception, dans les plans opérationnels annuels et les plans de mise en œuvre chiffrés
  • soutenir le renforcement de la capacité des établissements de soins de santé primaires (SSP) en formant les agents de santé à l’accueil des jeunes grâce à la fourniture d’un paquet minimum de normes de service dans tous les SSP
  • intégrer les jeunes dans le groupe de travail technique sur la santé reproductive/planification familiale pour assurer un engagement significatif des adolescents et des jeunes dans la conception, la mise en œuvre et l’évaluation des programmes à tous les niveaux.

Partager cet article

Partager sur twitter
Partager
Partager sur facebook
Partager

NEWSLETTER

Soyez informé des dernières actualités.

Inscrivez-vous !

Recevez toutes les actualités du PO directement dans votre boîte e-mail.