Journée internationale de la population : la ministre Kanny Diallo situe l’opinion

A l’occasion de la journée mondiale de la population célébrée en différé en République de Guinée, la ministre du Plan et de la Coopération Internationale, Kanny Diallo a indiqué ce mercredi, 25 juillet 2018, dans une déclaration que le 11 juillet de chaque année, l’humanité célèbre la journée mondiale de la population.

Cette célébration vise à attirer l’attention de l’opinion publique sur l’acuité des nombreux problèmes économiques, sociaux et environnementaux que génère la croissance rapide de la population dans un contexte économique difficile. En 2018, les Nations Unies ont décidé de célébrer cette journée du 11 juillet sous le thème : « la Planification familiale est un droit de l’Homme », a-t-elle dit.

« La Guinée, à l’instar des autres pays du monde, s’est engagée à assurer d’ici 2030 l’accès universel aux services de santé sexuelle et reproductive, y compris la planification familiale, l’information et l’éducationEn effet, il a été démontré depuis plusieurs décennies que lorsque l’on donne aux femmes et aux couples la possibilité d’espacer ou de limiter les naissances, les femmes peuvent plus facilement terminer leurs études et avoir une autonomie financière au sein de la famille », a déclaré la ministre Kanny Diallo.

Poursuivant, la ministre du Plan et de la Coopération internationale, Kanny Diallo  a également souligné que la population guinéenne se caractérise par son jeune âge et un accroissement démographique accéléré. « Le déséquilibre entre cet accroissement et la croissance économique contribue à amplifier la pauvreté en limitant les possibilités du Gouvernement et des ménages à dégager les ressources nécessaires, d’une part, à la satisfaction des besoins essentiels (santé, éducation , alimentation, habitat, eau potable, etc.) et, d’autre part, à l’amélioration de la productivité des ménages et des entreprises »,a-t-elle affirmé..

La ministre Kanny Diallo a aussi noté qu’en dépit de cette réalité observée dans beaucoup de pays en développement, la Guinée peut, grâce à la planification familiale, à ses ces potentialités économiques et au concours des partenaires au développement, profiter de la jeunesse de sa population en « bonus démographique », qui découle de l’augmentation des personnes d’âge actives par rapport au nombre de personnes à charge.

Pour bénéficier des avantages de ce bonus appelé aussi dividende Démographique, deux importantes conditions doivent être remplies : un soutien fort aux activités de Planification familiale qui aura pour effets entre autres, la baisse rapide du taux de dépendance ; et la réalisation d’importants investissements dans des secteurs porteurs de croissance générateurs d’emplois à grande échelle en vue d’absorber le surplus de main-d’œuvre, a insisté Kanny Diallo.

Léon Kolie

Publié le 25-07-2018 dans justinmorel