La 12ème édition de la journée mondiale de la contraception célébrée à Bopa

La directrice adjointe du cabinet du ministère de la santé, Dr Armande Gandjèto, a lancé mercredi à Bopa, la 12ème édition de la journée mondiale de la contraception.

Après le discours de bienvenu du maire de Bopa, Frédéric Dandévèhoun, le préfet du département du Mono, Komlan Sedjro Zinsou, a fait état de ce que le Bénin, soutenu par ses partenaires techniques et financiers, implémente depuis plusieurs années des méthodes de planification familiale qui impacte aujourd’hui une large cible.

Pour la représentante des Pays Bas, Olivia Diogo, selon les résultats de la 5ème enquête démographique de la santé, l’indice de fécondité a augmenté de 4,9 enfants par femme à 5,7 enfants par femme en cinq ans. Et pour couronner le tout dira-t-elle, le taux de fécondité parmi les adolescents a aussi augmenté de 17% à 20% en cinq ans selon la même enquête.

C’est pourquoi, la directrice du Bureau santé de l’USAID, Jenelle Norin, après avoir rappelé le thème de la journée « la contraception, les effets secondaires et les rumeurs » a invité tout le public à dire non aux rumeurs, oui à la vérité et oui aux évidences scientifiques.

Elle a aussi rappelé à l’assistance que la planification familiale est créée pour la santé des femmes et des enfants partout dans le monde. À cet effet, elle les a invités à aller vers les relais communautaires et les agents de santé pour trouver la méthode qui marchent pour elles.

Pour la Directrice adjointe de cabinet du ministère de la santé, Dr Armande Gandjèto, l’instauration de cette journée a pour but essentiel de contribuer à la réduction du nombre de grossesses précoces et non désirées dans le monde.

Elle a souligné qu’au Bénin on estime à environ 120.000 le nombre de grossesses chez les adolescents parmi lesquels on dénombre chaque année, environ 10.000 grossesses en milieu scolaire. « Pourtant les services de santé ont mis en place une vaste stratégie pour réduire et prévenir ce phénomène », a-t-elle précisé avant de dire que le Bénin est en train d’élaborer le 2ème plan d’action national budgétisé de planification familiale pour la période de 2019-2023 à la suite du premier plan couvrant la période de 2014-2018.

Publié le 27-09-2018 dans agence Bénin express