La Caravane des bailleurs du Partenariat de Ouagadougou au Niger: Echanges autour des avancées et des défis du Niger en PF

Les bailleurs du partenariat de Ouagadougou qui séjournent depuis mardi dernier au Niger ont eu hier une rencontre de travail au Ministère de la Santé publique, puis avec la société civile au Complexe scolaire Mafé dans l’après-midi. Au Ministère de la Santé publique où, la rencontre a été présidée par le Secrétaire général dudit ministère, Dr Ranaou Abaché, il s’est agit pour les deux parties de passer en revue les avancées du Niger en matière de planification familiale, la suite donnée aux recommandations de la caravane après la visite au Niger en 2017, ainsi que les aspects importants que le Niger doit prendre en compte pour la mise en oeuvre effective de son plan d’action national budgétisé.

Au cours de la rencontre, le SG du Ministère de la Santé publique a remercié les bailleurs pour les efforts qu’ils déploient pour accompagner le Niger dans l’aboutissement de ses programmes et projets en faveur de la mère et de l’enfant. Dr Ranaou Abaché a rappelé que le choix du Niger en matière de planification familiale vise la réduction de la mortalité maternelle. Il s’est beaucoup appesanti sur l’engagement des hautes autorités du Niger en particulier le Président de la République pour la santé de la mère et de l’enfant. Fort de ce soutien, il a réaffirmé la détermination du Niger à mettre en oeuvre toutes les recommandations issues de la rencontre.

La directrice par interium de l’Unité de Coordination du Partenariat de Ouagadougou(UCPO) , Mme Marie Ba a ensuite pris la parole pour indiquer l’objectif de la visite de la caravane des bailleurs au Niger. Il s’agit selon elle de faire le suivi des recommandations faites au Niger il y a deux ans, de mieux comprendre le contexte du Niger, de faire des visites de terrain et de porter le plaidoyer au niveau international.

La porte parole des bailleurs de la caravane a ensuite fait le point de leur rencontre avec les partenaires locaux. Elle a également souligné les domaines dans lesquels le Niger a fait des avancées importants, notamment au niveau de l’éducation sexuelle, de la délégation des tâches, de la politique de population? Toutefois des défis demeurent selon elle au niveau des ressources humaines, de la mise en oeuvre du plan d’action national budgétisé. Le Secrétaire Général du Ministère de la santé publique a renouvelé la volonté du Niger à oeuvrer en tenant compte de toutes ces recommandations.

Le partenariat de Ouagadougou regroupe neuf pays à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Togo. Il a été lancé lors de la conférence Régionale sur la Population, le Développement et la Planification Familiale tenue à Ouagadougou au Burkina Faso en Février 2011 par les gouvernements de ces 9 pays francophones de l’Afrique de l’Ouest et leurs partenaires techniques et financiers pour accélérer les progrès dans l’utilisation des services de planification familiale.

Fatouma Idé

Publié le 25-04-2019 dans le Sahel