L’ANCB plaide pour une meilleure prise en compte de la PF au niveau local

Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de Promotion de la Planification Familiale dans les villes du Bénin, le différents acteurs impliqués se sont retrouvés les 22 et 23 septembre 2021 à Cotonou pour faire le bilan des activités dudit projet et lancer un plaidoyer pour une meilleure prise en compte des questions de santé sexuelle et reproductive au niveau local. Ledit atelier a été présidé par le Président de la faîtière des communes béninoises le maire de Cotonou, Luc Sètondji Atrokpo.

Cet atelier bilan des activités du Projet de Promotion de la Planification Familiale a été organisé par l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) grâce à l’appui technique et financier de l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF), de la ville de Paris, de la Fondation Bill et Melinda GATES ainsi que de l’Association Béninoise pour la Promotion de la Famille (ABPF).

En effet, ce projet a permis de sensibiliser 108 élus, 100 filles mères, 200 artisans, 600 hommes et chef de ménages, 610 femmes de ménages et former 125 autorités traditionnelles, 60 agents de santé et 147 jeunes sur la PF. Pendant ces deux jours de réflexions, les participants ont été entretenus sur trois panels concernant le point de la prise en charge de la planification familiale au niveau local.

A cet effet, des recommandations ont été faites pour déboucher sur le plaidoyer pour que l’État donne plus de moyens aux communes afin de leur permettre de mieux prendre en charge la planification familiale. La nécessité pour les autorités communales, de montrer leur bonne volonté en ouvrant des lignes budgétaires dédiées aux questions de la santé sexuelle et reproductive y compris la PF et d’autre part, des mécanismes à mettre en place pour appuyer financièrement les collectivités territoriales en vue de leur permettre de mener des activités d’envergure sont entre autre des points majeurs qui ont concrétisé l’attention au cours des débats.

Les différents intervenants ont tour à tour insisté sur l’importance pour le Gouvernement et les acteurs locaux de prendre à bras le corps ces questions qui au-delà d’être un problème de société constituent la base même de tout développement.

Edwige Totin

Publié le 28-09-2021 dans l’Evènement Précis