Lancement officiel du Fonds d’Apprentissage et d’Echange d’Expérience (FA2E)

Le Partenariat de Ouagadougou (PO), avec l’appui de ses partenaires telles les fondations William et Flora Hewlett et Bill & Melinda Gates, met en place un fonds d’apprentissage et d’échange d’Expérience (FA2E) pour soutenir les échanges entre pays et acteurs du PO. Le lancement officiel a eu lieu à la clôture de la consultation régionale des OSC et coalitions d’OSC engagées dans la planification familiale (PF) le vendredi 5 juin 2015 à Ouagadougou.

Ce fonds est ouvert à tous les acteurs impliqués dans la mise en œuvre des plans d’action de PF des 9 pays. Il s’agit des gouvernements, des OSC, les coalitions d’OSC/PF, les réseaux, les associations des jeunes, des leaders religieux et même les acteurs du secteur privé constitutionnel. Les montants des FINANCEMENTS varient de 1 à 5 millions de FCFA.

rodrigue ngouana
Rodrigue Ngouana, Country Liaison Officer Unité de Coordination du P.O

Les activités éligibles au fonds sont, selon le chargé des relations avec les 9 pays du Partenariat de Ouagadougou, Rodrigue Ngouana, celles qui ont un lien avec l’apprentissage des expériences innovantes à haut impacts. « Le Togo, met en œuvre aujourd’hui une expérience de délégation des tâches. On peut appuyer un pays qui veut apprendre de cette expérience.

Le fonds peut aussi FINANCER le tutorat. La Mauritanie est intéressée par l’expérience de franchise sociale, bien développée au Sénégal. Quelqu’un du Sénégal peut « coacher » la Mauritanie afin que cette approche y soit développée.», a-t-il dit pour illustrer ses propos. En outre, le fonds pourrait aussi soutenir les échanges lors des revues annuelles des plans d’action PF, afin que les pays jouent de manière mutuelle le rôle de « peer review ». Il peut aussi soutenir les pays à tenir régulièrement leurs organes de coordination comme les comités technique et de pilotage qui servent de suivi et d’échange entre acteurs des plans d’action.

Le Fonds d’Apprentissage et d’échange d’Expériences, répond à un besoin exprimé par les acteurs du PO lors de la conférence internationale de la planification familiale à Addis Abeba et à la réunion annuelle 2014 du PO à Paris, celui d’avoir un soutien pour développer les échanges entre eux sur des bonnes pratiques et des innovations à haut impacts que les rencontres annuelles de quelques jours seulement ne permettent pas d’apprendre en profondeur.Pour M. Ngouana, le mécanisme de FINANCEMENT du fonds est très souple. Il faut que les candidats présentent une demande FINANCEMENT comportant certains documents demandés dont un résumé de projet de 500 mots avec les activités bien formulées d’une période maximale de six mois, les objectifs précis et les résultats à atteindre bien définis.

Le chargé des relations avec les 9 pays du Partenariat de Ouagadougou appelle les différents acteurs à saisir l’opportunité en soumettant leurs initiatives d’échanges entre acteurs et pays du Partenariat de Ouagadougou.

Les participants ont manifesté leur intention de postuler à ce fonds et ont pris des recommandations (ci-dessous) sanctionnant les trois jours de travaux.
Boureima SANGA