Lancement officiel du projet Breakthrough Action Au Niger : Vaincre les défis sanitaires à travers des meilleurs pratiques et des comportements saines

Le secrétaire général du ministère de la santé publique, Dr Ranaou Abaché, a procédé hier matin au lancement du projet « Breakthrough Action ». Appuyé financièrement par l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID), ce projet qui s’étalera sur cinq (5) ans à Maradi et Zinder a pour objectif de contribuer à l’amélioration des comportements recommandés en matière de nutrition, d’eau, d’hygiène-assainissement, de santé maternelle, néonatale et infantile.

En ouvrant les travaux, le secrétaire général du ministère de la santé publique, Dr Ranaou Abaché, a souligné qu’en dépit d’énormes efforts fournis par le Gouvernement, avec l’appui des partenaires au développement, les obstacles pour l’adoption des bonnes pratiques, restent toujours un véritable défi. Or il est reconnu que bon nombre des problèmes de développement qui se posent dans notre pays sont dus en grande partie aux comportements et pratiques liés à la santé, la nutrition, l’assainissement et aux normes socio culturelles sous-jacente de ces comportements. Il a expliqué que les activités visant à changer ou à améliorer les comportements et les pratiques des populations demeurent assez fragmentées et ne reflètent pas systématiquement les pratiques éprouvées en matière de conception et de mise en œuvre des programmes efficaces et efficients. Pour lui, promouvoir un état de bonne santé nécessite la prise en compte de nombreux déterminants qui sous-tendent cet état de santé. Cela implique le développement d’une compréhension profonde du comportement humain et sociétal et des interventions  basées sur les données pour déclencher une action en faveur d’une adoption accrue de comportements sains par les individus, les couples et les familles tout en influençant les normes sociales qui sous-tendent ces comportements. C’est pourquoi, a-t-il dit, le département ministériel de la santé apprécie à sa juste valeur l’initiative de l’USAID et des organisations partenaires de la mise à la disposition du Niger du Projet Breaktrough Action.

Ce Projet en effet prévoit d’apporter une assistance technique au ministère afin qu’on puisse mettre en œuvre des interventions basées sur des théories comportementales fondées sur des données probantes en utilisant la recherche et l’expérience programmatique pour informer les activités et mettre en œuvre des programmes de Changement Social et de Comportement (CSC) de haute qualité par un processus systématique et éprouvé. M. Ranaou Abaché a précisé que ce projet s’inscrit dans les objectifs du Plan de Développement Sanitaire.

La Directrice pays Save the Children International Niger, Mme Rasha Muhrez, a expliqué que son institution travaille au Niger depuis 2005 aux côtés du Gouvernement du Niger pour assurer que tous les enfants ont les droits d’être protégés, d’apprendre et de survire. « A cet effet, nous mettons en œuvre des programmes multisectoriels en parfaite collaboration avec l’Etat et ses démembrements, la société civile, les communautés, les institutions de recherche et les enfants. Dans cette optique, « qu’il me soit permis, au nom du Centre de Communication des Programmes de l’Université Johns Hopkins (CCP) qui dirige ce projet et au nom de Save the Children  qui a le lead de le mettre en œuvre au Niger» a-t-elle soutenu. Pour elle, la vision de Breakthough Action est celle du plan de développement sanitaire et la stratégie nationale de participation communautaire   adoptés par le Ministère qui fait de l’action collective résultant des approches novatrices de changement social et de comportement pour aider les ménages et communautés à réaliser une meilleure santé et prospérité sa priorité absolue. Ce projet constitue une opportunité pour le ministère de la santé publique à mettre en œuvre des nouvelles approches efficaces et novatrices en matière de changement social et comportemental pour améliorer la santé des femmes et la qualité de vie de nos populations.

Le représentant de l’USAID, M. Sait Mboob, Economiste Sahel Région a remercié les autorités du Niger, les partenaires techniques et financiers et tous les acteurs du développement pour leur mobilisation. « Cela témoigne de l’importance que vous accordez aux questions de santé des populations en général, de nutrition,  d’hygiène, de santé maternelle néonatale et infantile en particulier. Il a rappelé que l’USAID est un partenaire financier clé du ministère de la santé depuis de nombreuses années et ses interventions visent le renforcement du système de santé et l’amélioration de la santé maternelle et infantile à travers la mise en œuvre des projets sur la prévention et le traitement de la malnutrition, la planification familiale, la prévention et le traitement du paludisme , le contrôle et l’éradication des Maladies Tropicales Négligées (MTN)

Aïssa Abdoulaye Alfary

Publié le 26-07-2019 dans le sahel