Le dividende démographique expliqué aux différentes couches sociales

L’Office National de la Population (ONP) a sensibilisé durant quatre jours des couches sociales pour qu’elles s’approprient le dividende démographie qui est un véritable enjeu du futur. L’Office National de la Population (ONP), dans le cadre de ses actions en faveur de l’atteinte du dividende démographique, a déposé ses valises à Korhogo, du 13 au 17 décembre 2021, après l’étape de Bouaké.

Dans son propos, Moustapha Hinin, Directeur Général de l’ONP, a dit que cette manifestation constitue une opportunité pour intensifier la sensibilisation de la population aux enjeux du dividende démographique et de ses interrelations avec les questions de santé, de reproduction, d’éducation et d’emploi. Aux fins de susciter un changement de comportement permettant de réaliser les objectifs de développement inscrits à l’Agenda 2030.

Pour cela, durant ces quatre jours, l’ONP, à travers cinq axes d’activités majeures, a mené la concertation avec différentes couches sociales de la société. Il s’agit des professionnels des médias; le Forum du corps préfectoral et des collectivités territoriales ; la journée de formation et de plaidoyer des directions régionales ; la journée universitaire de formation et la sensibilisation à l’Université Péléforo Gon Coulibaly.

A en croire Moustapha Hinin, ces concertations ont permis aux différentes couches sociales de s’approprier les enjeux du dividende démographique et les thématiques connexes. A savoir, la santé de la reproduction, la planification familiale et l’emploi des jeunes.

Au cours des échanges, Moustapha Hinin a indiqué que le concept de dividende démographique est né en 2017, lors d’un sommet des Chefs d’Etat du continent tenu à Addis-Abeba, en Ethiopie.

« Au cours de ce sommet, les Chefs d’Etat ont pris une directive continentale pour demander à tous les Etats d’investir dans la jeunesse pour tirer profit du dividende démographique », a-t-il révélé. Et d’ajouter : « Pour ce qui est de la Côte d’Ivoire, ce sont plus de 70% de la population qui ont moins de 35 ans », a-t-il souligné.

Charles Kazoni

Publié le 20-12-21 dans Fratmat