Le projet #OnDoitAgir suscite l’engagement des élus communaux au profit des adolescents et jeunes

En vue de valider les documents stratégiques de plaidoyer et de communication relatifs au projet #OnDoitAgir, le consortium Change Lab Bénin a organisé un atelier du 04 au 07 août 2020 à Kétou. Un événement autour duquel il a mobilisé les autorités des communes d’intervention pour préparer le terrain aux rendez-vous de plaidoyer.

Un état des lieux alarmant, caractérisé par un accès difficile des adolescents et jeunes aux informations et services en santé sexuelle et reproductive ; c’est le tableau global que présente une enquête réalisée par le projet #OnDoitAgir dans les communes d’Adja-Ouèrè, Aguégués, Kétou et Pobè. Une conclusion que corrobore l’ensemble des Plans de Développement Communal (PDC) des zones d’intervention à l’issue d’une analyse approfondie.

Vue partielle des participants à l’atelier de validation des documents stratégiques de plaidoyer et de communication relatifs au projet #OnDoitAgir

A l’occasion de la cérémonie de lancement de l’atelier de validation des documents stratégiques, l’équipe de projet a exposé aux maires des communes de Kétou, des Aguégués et au premier adjoint au maire de Pobè, un aperçu de la situation en matière de Droits et Santé Sexuels et Reproductifs (DSSR) dans leur commune ainsi que la nécessité d’en faire des opportunités d’actions pour rester en conformité avec les orientations des PDC de 3ème génération.

Face au diagnostic des DSSR présenté et les cas auxquels ils sont quotidiennement confrontés, les élus ne sont pas restés indifférents. Mon projet est de créer des cadres d’échanges et de loisir des jeunes, car en améliorant ces cadres dans la commune et en communiquant avec la jeunesse, on lui permet de faire des choix éclairés et responsables, déclare Lucie SESSINOU, maire de la commune de Kétou. En tant que présidente des femmes élues du Bénin, elle exhorte ses homologues à prendre en compte les besoins des jeunes en leur affectant des lignes budgétaires consacrées à des projets et programmes qui apportent un mieux-être sexuel et reproductif.

Premier Adjoint au maire de Pobè, Dr. Ibouraïman BALOGOUN qui a activement pris part à l’atelier, félicite le projet #OnDoitAgir qu’il estime être le bienvenu au regard des fléaux qui minent la jeunesse. Nous sommes dans la phase du collectif budgétaire au niveau de notre commune. Nous allons œuvrer pour insérer des lignes budgétaires afin d’accompagner les objectifs du projet #OnDoitAgir pour l’épanouissement des jeunes, a-t-il affirmé. Je m’engage, poursuit le premier adjoint, à être le porte-parole des jeunes auprès des autres élus et de l’Association Nationale des Communes du Bénin afin que le projet soit dupliqué dans d’autres communes et que ses acquis soient pérennisés.

Au démarrage du projet #OnDoitAgir, l’actuel maire de la commune des Aguégués, GANDONOU Marc, alors premier adjoint au maire était un allié très engagé pour la priorisation des besoins des jeunes en matière de DSSR. Élu désormais maire, il reste fidèle à son engagement qu’il a témoigné par sa présence à cet atelier. Il a mis à contribution son expérience d’élu local pour optimiser la stratégie du projet en termes de plaidoyer. La forte mobilisation des autorités locales autour des objectifs du projet annonce de belles perspectives pour les DSSR à la base au Bénin.

Pour rappel, #OnDoitAgir est un projet de mobilisation sociale et politique pour la redevabilité de l’Etat Béninois en matière d’engagement pour l’accessibilité à l’information et aux services DSSR pour les adolescents∙e∙s et jeunes. Piloté par le Scoutisme Béninois, l’association Jeunes Volontaires pour la Santé (JVS) et le Réseau Ouest Africain des Jeunes Femmes Leaders (ROAJELF-Bénin), réunis au sein d’un consortium, #OnDoitAgir intervient dans les 4 communes citées ci-dessus.

Frejus Sasse

Publié le 13-08-2020 dans Leader Benin Info