Le Sénégal Célèbre de Grands Progrès en Planification Familiale lors de la Revue Nationale de son Plan d’Action

Selon certains articles de presse que j’ai lus récemment et les discussions avec mes collègues sénégalais, il y a des segments de la société sénégalaise qui demeurent profondément sceptiques par rapport à la planification familiale.

Les articles et les conversations mettent en évidence, par exemple, la résistance aux méthodes modernes de contraception, qui peuvent être utilisées pour espacer les naissances et permettent aux femmes d’avoir des grossesses moins risquées et des enfants plus sains.

Mais ce que j’ai vu au King Fahd Hôtel à Dakar le 5 Février 2015, raconte une autre histoire. Ceci ne m’a laissé aucun doute que la planification familiale est en progression au Sénégal. Je n’ai observé qu’enthousiasme et célébration face aux réalisations du pays au cours des trois dernières années.

Le Sénégal a connu une augmentation significative du taux de prévalence de la contraception moderne.

La raison de cet enthousiasme et de cette célébration était la revue nationale du Plan National d’Action du Sénégal pour la Planification Familiale 2012-2015. Cette revue a duré deux jours et a impliqué plus de 100 personnes à tous les niveaux du système de santé, les bailleurs de fonds, les partenaires techniques nationaux et internationaux et les invités de la Mauritanie et du Niger.

La revue a été présidée par la Ministre de la Santé et de l’Action Sociale, Mme Awa Marie Coll Seck.

Le Sénégal a élaboré son plan national en 2012 comme une action de suivi après la Conférence de Ouagadougou en Février 2011, et en préparation au Sommet crucial de Londres en Juillet 2012. A l’époque, le taux de prévalence de la contraception moderne n’était que de 12% et les besoins non satisfaits pour les contraceptifs étaient pratiquement de 30%.

Cette revue a été organisée pour faire le point des progrès accomplis, discuter des obstacles dans la mise en œuvre, et solliciter des recommandations pour la poursuite des progrès.

Et de grands progrès, il y en a eu ! Le Sénégal a connu une augmentation significative de la prévalence contraceptive moderne—elle est passée de 12,1% en 2010-11 à 16% en 2013, et atteindra probablement 20,1% en 2014 (les résultats officiels seront publiés le 25 Février 2015). Dans les zones urbaines, le taux atteint parfois 29%, selon le Ministère de la Santé et de l’Action sociale.

C’est un progrès remarquable dans une région qui a traditionnellement pris du retard dans le mouvement pour une plus grande utilisation des contraceptifs modernes.

Avec du bon counseling, plus de femmes demandent des informations sur la planification familiale et comment l’obtenir.

Ce niveau de succès est également important parce que le ministère s’est fixé l’objectif de 27% de taux de prévalence de la contraception moderne dans leur plan, qui se termine cette année. Il y a donc espoir qu’ils puissent atteindre cet objectif.

Les prestataires de santé auxquels j’ai parlé près de Thiès, au Sénégal, ont indiqué qu’«avec du bon counseling », plus de femmes demandent des informations sur la planification familiale et comment l’obtenir.

Alors, quels sont certains des facteurs qui ont contribué à ce succès et cet enthousiasme au Sénégal?

D’abord, il y a un fort leadership du ministère, qui pousse le gouvernement et le système de santé à répondre à l’intérêt croissant pour les services de planification familiale et aide à créer une demande pour ces services.

Le ministère maintenant:

  • emploie et forme plus d’agents de santé pour fournir des services de planification familiale.
  • teste un nouveau système de livraison de produits contraceptifs, le Informed Push Model.
  • introduit de nouvelles méthodes de contraception telles que Sayana Press et Implanon.
  • crée un environnement favorable pour que le secteur privé offre des services grâce à la sensibilisation mobile, la franchise, et le marketing social.
  • permet aux agents de santé de fournir des services de planification familiale de proximité aux membres de la communauté.
  • soutient une campagne nationale– Moytou Nef, ou «éviter les naissances rapprochées » en wolof—pour accroître la compréhension et l’acceptation de la planification familiale à travers le pays.

L’Esprit de Ouaga

Un autre facteur provient de la participation de deux autres pays d’Afrique de l’Ouest: la Mauritanie et le Niger.

Lors d’une séance de débriefing avec les représentants de chaque pays, le ministère, le projet ISSU, et l’Unité de Coordination du Partenariat Ouagadougou, nos collègues de la Mauritanie et du Niger avaient pleins d’idées sur ce qu’il fallait adopter après leur visite au Sénégal et des suggestions également sur la façon de renforcer la mise en œuvre.

Ils ont apprécié le soutien de l’Unité de Coordination permettant leur participation à la revue—l’opportunité d’échanger et d’apprendre les uns des autres, est, disent-ils, dans « l’esprit de Ouaga.»

IntraHealth est heureux de collaborer avec le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale, pour l’introduction du Infomed Push Model, le recrutement de sages-femmes pour offrir des services de planification familiale et encadrer d’autres fournisseurs, et le lancement de la campagne Moytou Nef. Nous restons déterminés à progresser et à reconnaître la grande valeur offerte par la planification familiale pour la santé et le développement du Sénégal.

Sénégal a fait la revue de son Plan National d’Action pour la Planification Familiale 2012-2015 avec les encouragements du Partenariat de Ouagadougou et le soutien de l’Unité de Coordination du Partenariat de Ouagadougou et du projet ISSU dirigée par IntraHealth International, qui est financé par la Fondation Bill & Melinda Gates. IntraHealth abrite l’Unité de Coordination, qui est financé par la Fondation Bill & Melinda Gates et Hewlett.

Ecrit par:

strattonsara_db_20150227100038_photo_jpg_autocropped-300x290

Sara Stratton
Directrice Afrique
Occidentale et Australe
(IntraHealth International)

 

This article was originally posted on IntraHealth International’s Vital blog, and can be found at:http://www.intrahealth.org/blog/senegal-celebrates-great-progress-family-planning-during-national-review#.VPCt7Mt0xoK