Les adolescents et jeunes de Taiacou conscientisés pour une sexualité responsable

 Au détour des projections de films et des communications, près de deux mille élèves et apprentis artisans de l’arrondissement de Taiacou, dans la commune de Tanguiéta, ont été conscientisés les 09, 10, 11 et 12  mars derniers, à la Maison des jeunes de la localité, sur les maladies sexuellement transmissibles, le VIH/Sida et le port correct du préservatif.

« Le harcèlement sexuel en milieu scolaire : cas d’Agnikè », c’est la première projection, qui a retenu, dans la soirée du mardi, l’attention des adolescents et  jeunes de Taiacou. 

Retraçant le quotidien d’une jeune élève appelé Agnikè, harcelée par son professeur, le téléfilm a mis à nu, les différentes stratégies funestes, dont se servent certaines enseignants harceleurs pour dérouter les apprenantes. Le film a aussi permis, aux jeunes de mieux cerner la thématique, allant des causes, aux conséquences en passant par les modes de dénonciation et les sanctions qui en résultent pour les bourreaux. 

Projeté dans la soirée du mercredi, le téléfilm « Sida sans visage », a eu le mérite de rappeler à la population de Taiacou, les comportements qui exposent au VIH/Sida. Il a mis également en exergue les autres maladies sexuellement transmissibles. 

En plus de la démonstration du port correct du préservatif, le téléfilm « Grossesses sur les bancs », projeté dans la soirée du jeudi, a édifié les apprenantes sur les comportements décents et l’exemplarité dont elles doivent faire preuve tout au long de leur cursus scolaire.

Pour impacter encore plus la cible, des causeries débats, des communications, sur des thèmes dédiées à la santé sexuelle et reproductive, dont entre autres, « Les consommations des drogues par les adolescents et jeunes » et « Le sexe transactionnel », ont été aussi développées.

Publié le 15-03-2021 dans ABP