Les jeunes formés sur une nouvelle méthode de planning familial

Une rencontre en présentiel et sur les réseaux a mobilisé les jeunes ivoiriens autour de la promotion des méthodes de planification familiale. De nombreux jeunes d’Abidjan, de Bouaké, de Yamoussoukro, de Korhogo, de Man, de Daloa et de Bondoukou ont pris part le 3 juillet, à un meet-up qui a eu lieu à l’Association Ivoirienne pour le Bien-Etre Familial (AIBF), dans la commune de Treichville, à Abidjan. Il a porté sur le thème : « Jeunes, contraception et prise de conscience pour une vie sexuelle épanouie en période de Covid-19 ».

La rencontre avait pour cible la jeunesse. De ce fait, les organisateurs, le Réseau des Jeunes Ambassadeurs pour la Planification Familiale et le Mouvement d’Action des Jeunes, appuyés par l’ONG Américaine Jhpiego, ont saisi l’occasion qu’offrent les nouveaux médias pour procéder à la sensibilisation tous azimuts des jeunes à une nouvelle méthode de contraception basée sur l’utilisation du Sayana Press (ou DMPC-SA).

Trois panélistes présents à l’AIBF ont évoqué le bienfait de cette nouvelle méthode. Il s’agit du Dr Touré Oumara, Conseiller Technique Sénior pour la Santé Reproductive et la Planification Familiale; de Diallo Awa, Présidente de l’Association des Sages-Femmes Ivoiriennes et de Viviane Akissi Kouamé, au nom du Réseau des Jeunes Ambassadeurs pour la Planification Familiale. Ils ont, en effet, mis en avant l’usage simple et pratique, mais surtout son caractère innovant et sa gratuité dans les centres de santé dédiés aux jeunes.

La santé sexuelle et le planning familial ont été largement abordés. La Présidente du Réseau des Jeunes Ambassadeurs pour la Planification Familiale a d’emblée situé l’enjeu de la rencontre en soulignant les défis à relever par les jeunes, en termes d’accès à la planification familiale. Le Dr Touré, pour sa part, a fait un plaidoyer vis-à-vis des médias publics pour la gratuité des éventuelles campagnes de sensibilisation à l’endroit des jeunes. La Présidente des sages-femmes a, quant à elle, exhorté les jeunes à consulter les professionnels de la santé de façon permanente.

Les participants, aussi bien à Abidjan qu’à l’intérieur du pays, ont montré un grand intérêt pour les centres d’intérêt au cœur des problématiques de la santé sexuelle et de la planification familiale. Ils ont affirmé leur satisfaction pour avoir pris part à cette rencontre « riche en informations ». Le Réseau des jeunes ambassadeurs est une association dont les membres militent en faveur de la santé sexuelle et du planning familial de manière à susciter chez les jeunes un changement de comportement. Sa mission, mobiliser au maximum les jeunes autour de ces thématiques. Le Mouvement d’action des jeunes de l’Association Ivoirienne pour le Bien-Etre familial regroupe les jeunes qui mettent l’accent sur la santé sexuelle et les droits qui y sont liés. Ils font notamment de la sensibilisation, des plaidoyers, des formations, pour le bien-être de la jeunesse.

Publié le 06-07-2021 dans Abidjan.net