Les Ministres de la Santé de la CEDEAO veulent « mettre fin aux décès maternels et infantiles »

L’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS), en collaboration avec les 15 pays membres de la CEDEAO et les partenaires techniques et financiers (PTF), organise du 29 au 31 juillet 2015, le 1er Forum de la CEDEAO des bonnes pratiques en santé (FBPS) à Ouagadougou. La cérémonie d’ouverture de cette plateforme de concertation placée sous le patronage du président du Faso, Michel KAFANDO, a eu lieu ce mercredi 29 juillet à la Salle des Banquets de Ouaga 2000.

« Mettre fin aux décès maternels et infantiles évitables en Afrique de l’Ouest – Qu’est-ce qui marche : en santé de la reproduction et planification familiale en matière de leadership, management et gouvernance ? Approches d’offre des services de santé ? Approches socioculturelles et plaidoyer ? Mise à l’échelle et durabilité des pratiques efficaces ? ».

C’est sous ce thème que se déroule, à Ouagadougou du 29 au 31 juillet 2015, le premier Forum de la CEDEAO des bonnes pratiques en santé (FBPS).

Ce thème se justifie notamment par le fait qu’en dépit des progrès réalisés par les pays africains, la mortalité maternelle reste très élevée atteignant plus de 700 pour 100.000 naissances vivantes dans certains pays, sans oublier la mortalité des enfants qui atteint un taux alarmant dans d’autres pays.

Ces réalités inquiétantes sont par ailleurs accompagnées du taux élevé de la fécondité et de pratiques socioculturelles néfastes telles que l’excision et le mariage précoce.

Alors, financé par la CEDEAO et les partenaires techniques et financiers, et recommandé lors de la 14e Session ordinaire de l’Assemblée des ministres de la santé de la CEDEAO (AMS) tenue en 2014, ce premier forum permettra, entre autres, d’identifier les questions stratégiques clés, les bonnes pratiques et approches novatrices en vue de formuler des recommandations et résolutions à l’intention des ministres de la santé des pays de la CEDEAO.

Une importante plateforme de concertation…

A écouter le Directeur général de l’OOAS, Dr Crespin XAVIER, le forum rassemblera plus de 300 experts venus du monde et sera organisé annuellement. Il a salué la présence des experts, des partenaires et notamment du Président du Faso. « Le présent forum constitue un cadre propice d’échanges qui permettra aux Etats de définir les orientations stratégiques dans le domaine de la santé », a-t-il indiqué.

Les mots de la représentante résidente de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Jeanne N. DIARRA et du Directeur de la mission de l’USAID pour l’Afrique de l’Ouest, Deprez ALEX, rejoignent ceux du Directeur de cabinet de la ministre sénégalaise de la santé, Mama Abdoulaye GUEYE pour saluer l’initiative de cette plateforme de concertation et le thème choisi.

Le Président du Faso, Michel KAFANDO, a rappelé l’épidémie de la maladie à virus Ebola « qui a dramatiquement dévoilé la faiblesse de nos systèmes de santé » avant de remercier tous les participants à ce forum.

Il a également formulé le vœu que ce forum apporte des réponses pertinentes à l’enjeu fondamental de promotion de la santé de la mère et de l’enfant en Afrique de l’Ouest.

Pour rappel, l’OOAS a été créée en 1987 quand les Chefs d’Etat et de Gouvernement des 15 pays de la CEDEAO ont adopté le Protocole portant sa création. Ce Protocole a été ratifié par la suite et par chaque gouvernement de la Sous-région.

Noufou KINDO

Burkina24