Participation d’une délégation de l’OOAS à la Réunion Annuelle du Partenariat de Ouagadougou

Le Directeur Général de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) Dr. Xavier CRESPIN, la Professionnelle en charge de la santé de la mère et de l’enfant, Dr. Ado Aissa BOUWAYE et le l’Expert Assistant Technique Long Terme du Programme Régional Santé de la Reproduction et prévention du VIH, M. Clétus ADOHINZIN ont participé à 4ème réunion annuelle du Partenariat de Ouagadougou tenue à Cotonou au Bénin du 9 au 11 décembre 2015. Cette réunion a regroupé plus de 220 participants, représentant les gouvernements, la société civile, le secteur privé et les partenaires techniques et financiers pour faire le bilan de cette initiative lancée en février 2011 à Ouagadougou. Elle a été une opportunité pour les membres de ce Partenariat de célébrer leurs contributions respectives à l’atteinte de notre objectif commun : celui d’avoir 1 million de femmes additionnelles sous contraception moderne en 2015 et ceci sans contrainte aucune et dans le respect des droits et des valeurs des populations que nous servons.

Lancé lors de la Conférence Régionale sur la Population, le Développement et la Planification Familiale tenue à Ouagadougou au Burkina Faso en février 2011 par les 8 gouvernements des pays francophones de l’Afrique de l’Ouest, la Mauritanie et leurs partenaires techniques et financiers, le Partenariat de Ouagadougou vise à accélérer les progrès dans l’utilisation des services de planification familiale au Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Togo. Il mise sur une meilleure coordination entre les bailleurs de fonds pour optimiser leurs soutiens aux pays et également sur une collaboration et coopération aux niveaux national et régional pour remédier au taux élevé des besoins non satisfaits en matière de planification familiale. L’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) a joué un rôle très important dans la création et la mise en œuvre des interventions de ce partenariat notamment à travers le son programme régional « Santé de la Reproduction et Prévention du VIH dans la Région CEDEAO » dont près de 95% du financement est consacré aux plans d’action du Partenariat de Ouagadougou.

Pour assurer un suivi de la mise en œuvre de ces plans d’actions, les 9 pays et leurs partenaires se sont régulièrement réunis chaque année. C’est dans ce cadre que s’est tenue du 9 au 11 décembre 2015 à Cotonou au Bénin, la 4ème réunion annuelle du Partenariat de Ouagadougou. Comme par le passé, la réunion annuelle du Partenariat de Ouagadougou se veut totalement inclusive et ambitionne de :

  • Célébrer les réalisations des 9 pays sur l’objectif commun de 1 million de femme additionnelles utilisatrices des méthodes contraceptives modernes ;
  • Partager le bilan des réalisations des différentes parties prenantes (bailleurs, gouvernements, OSC et partenaires de mise en œuvre) ;
  • Ebaucher la vision, missions et les nouveaux objectifs du Partenariat pour la période 2016-2020 ;
  • Echanger avec les pays sur des thématiques d’intérêts et porteuses avec des évidences scientifiques, afin de les inspirer dans la mise à jour et la mise en œuvre de leurs plans d’action.

Aussi, cette édition est d’une importance capitale pour le Partenariat de Ouagadougou car elle a été consacrée à l’évaluation et à l’ébauche de la vision et des objectifs du partenariat pour les années à venir.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Ministre de la Santé du Bénin avec à ses côtés le Directeur Général de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé, l’Ambassadrice des USA au Bénin et l’Ambassadeur du Royaume des Pays Bas.

DSC_0406A l’ouverture, Prof. Pascal DOSSOU-TOGBE , Ministre de la Santé du Bénin a rappelé que les besoins non satisfaits de contraception menacent des acquis et des progrès en matière de PF en Afrique. « Le gouvernement du Bénin a résolument inscrit la santé de la reproduction comme un axe majeur de son action », a-t-il souligné. Quant au Directeur Général de l’OOAS, Dr Xavier CRESPIN, il a dit son espoir partagé et aussi son encouragement, de voir avancer le Partenariat de Ouagadougou qui rassemble neuf pays d’Afrique de l’Ouest sur un sujet d’importance capitale pour le développement socio-économique de notre région. Avant d’inviter les participants à conférer le maximum d’efficacité à notre partenariat et à investir davantage pour la Planification Familiale afin de voir la Santé de la femme et de l’enfant améliorée dans notre région.

Clétus ADOHINZIN

OOAS