Passage de la 4ème caravane des bailleurs du Partenariat de Ouagadougou en Guinée

Après le Sénégal, la caravane des bailleurs du Partenariat de Ouagadougou (PO) s’est rendue en Guinée le 12 avril 2018. Elle y a séjourné jusqu’au 17 avril avant l’étape de la Mauritanie.

La contribution de la Guinée durant les 2 années premières de la phase d’accélération du PO est de 60 000 femmes additionnelles sur 75 200 attendues. Le défi pour la Guinée sera de rattraper son retard afin d’atteindre l’objectif de 188 000 femmes additionnelles d’ici 2020. Étant donné que son Plan d’Action National Budgétisé (PANB) de 1ère génération arrive à terme cette année, le processus de revue et de renouvellement, qui sera bientôt lancé, lui permettra de prendre en compte les approches à haut impact recommandées par les ministres de la santé des 9 pays pour la phase d’accélération 2016-2020 du PO.

C’est dans ce contexte que le groupe composé des représentants des principaux partenaires et bailleurs de fonds du PO (UNFPA, Canada, Fondation Bill & Melinda Gates, Fondation William et Flora Hewlett, le Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères de la France, l’Agence Française de Développement, l’USAID, et l’Organisation Ouest Africaine de la Santé séjournera du 12 au 17 Avril en Guinée pour y avoir de larges concertations sur les progrès, les défis et perspectives dans la mise en œuvre des diverses composantes du PANB.

Pour leur première journée en Guinée, les caravaniers ont tenu une séance de travail au siège de l’UNFPA avec les bailleurs présents dans le pays. C’était l’occasion pour eux d’échanger sur les enjeux de la PF en Guinée, de convenir des sujets et questions à aborder et de développer les messages clés à faire passer aux autorités et leaders du pays. Cette rencontre a permis aux uns et aux autres de partager leur expérience sur les thématiques relatives à l’offre et la demande de services, les progrès réalisés mais aussi les défis toujours présents liés à la disponibilité des produits, la prise en charge par les pouvoirs publics de l’achat de 50% des produits contraceptifs utilisés dans le pays, aux considérations socio-culturelles et plus.

Toujours dans la matinée, la délégation est allée au Ministère de la Santé pour une rencontre avec les officiels de la Direction Nationale de la Santé Familiale et de Nutrition. Après les salutations d’usage, Dr Dieney Fatima Kaba, Directrice Nationale de la Santé Familiale et de la Nutrition a présenté les objectifs et le programme de la caravane en Guinée.

L’après-midi, une rencontre a eu lieu à l’Ambassade de France avec les caravaniers et des représentants de la France et des États-Unis. Étaient présents, Barbara Dickerson, Directrice de la Mission de l’USAID en Guinée, le Chargé d’Affaires de l’Ambassade des États-Unis, M. Hugues Ogier et le Conseiller de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France, M.Laurent Barbot. Au menu des discussions, un plaidoyer pour le suivi des engagements pris par la Guinée, une coordination des activités de PF dans le pays et un brainstorming sur les façons de soutenir les autorités guinéennes dans leur stratégie de repositionnement de la planification familiale.

La journée s’est achevée par une rencontre avec la société civile engagée pour la PF. Après une présentation sur la contribution de la coalition dans le processus de repositionnement de la PF en Guinée et les mots des représentants des caravaniers, les discussions ont porté sur le rôle de la coalition des organisations de la société civile, les difficultés mais également les opportunités pour une participation dynamique de la société civile de Guinée pour l’atteinte des objectifs du Partenariat de Ouagadougou.

Visite du centre de santé de Dubréka

La deuxième journée a été réservée aux visites de terrain. Les caravaniers se sont répartis en 2 groupes pour avoir une expérience variée des initiatives en matière de PF en Guinée. Le premier groupe est allé au Centre de Santé de Ratoma à Conakry, puis au Centre d’Écoute et de Conseil des Jeunes de Ratoma (CECOJE), et finalement la Blue Ecoute de Kaloum offrant des services pour les jeunes par les jeunes. Le deuxième groupe est allé à Dubréka à 50km de Conakry où il a rencontré le Préfet Mr Younoussa Lebon Sylla avant de visiter le Centre de Santé Urbain de Dka.

Sur tous les sites, les partenaires ont pu voir ce qui était fait en matière d’offre de services et ont suivi les présentations détaillées faites par les prestataires sur les opportunités mais également les obstacles à surmonter afin d’atteindre les 188 000 femmes additionnelles que la Guinée doit contribuer d’ici 2020 dans le cadre de la phase d’accélération du PO

Après un dimanche de repos dans la capitale guinéenne, les activités de la caravane des bailleurs de fonds du Partenariat de Ouagadougou se sont poursuivies ce lundi 16 avril 2018. La journée a commencée par une rencontre des bailleurs avec toutes les parties prenantes impliquées dans la planification familiale en Guinée. Cette réunion a été rehaussée par la participation effective de Dr Abdourahmane Diallo, Ministre de la Santé, Son Excellence Jean-Marc Grosgurin, Ambassadeur de France en Guinée, Mme Barbara Dickerson, Directrice de la Mission de l’USAID et Dr. Georges Alfred Ki-Zerbo, Représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Des officiels de divers ministères et d’autres dignitaires étaient aussi de la partie.

Dr Dieney Fatima Kaba, Directrice Nationale de la Santé Familiale et de la Nutrition a eu l’honneur de faire la présentation sur la situation de la PF en Guinée. Il ressort de cette présentation que certains indicateurs restent alarmants et appellent à une urgence d’agir. Par exemple, l’Indice Synthétique de Fécondité (ISF) est de 4,8  (3,7 en milieu urbain et 5,5 en milieu rural). La fécondité est précoce et élevée avec 21% des filles en union avant l’âge de 15 ans, 30% des filles avant 15 ans et 82% avant 20 ans ont déjà eu des rapports sexuels. 35,9% des filles (15-19 ans) en milieu scolaire ont déjà eu une grossesse. Face à ce fort taux de fécondité et à la précocité des rapports sexuels, la prévalence contraceptive en Guinée reste de 11% pour toutes les femmes et de 7,2% pour les femmes mariées.

Dans le cadre de la phase d’accélération du PO, la Guinée a contribué de 60 000 utilisatrices additionnelles en 2016-2017 sur les 75 200 attendues. Les actions pouvant accélérer les résultats de la Guinée comprennent l’amélioration de la chaine d’approvisionnement, la délégation des tâches et l’implication des élus locaux.

Après une brève pause, les caravaniers ont procédé au traditionnel débriefing de fin de mission avec le Ministre de la Santé, Dr Abdourahmane Diallo. Mme Fatimata Sy, Directrice de l’Unité de Coordination du Partenariat de Ouagadougou a pris la parole pour expliquer le contexte de la caravane, rappeler les différentes visites effectuées, et situer l’étape de la Guinée dans le cadre de la phase d’accélération du PO.

M. Adam Loyer de la Coopération Canadienne et porte-parole des caravaniers a remercié la partie guinéenne pour son hospitalité et le travail accompli, et a recommandé que la gratuité de la PF pour les jeunes continue et soit accélérée, qu’une attention particulière soit accordée aux besoins des jeunes et adolescents avec comme approche d’aller à leur rencontre et l’implication des pharmacies privées dans l’offre de services au jeunes

Dr Abdourahmane Diallo a remercié les caravaniers et réitéré la détermination du gouvernement et de son ministère de tout mettre en œuvre pour le repositionement de la planification familiale en Guinée.

Le 18 Avril, les caravaniers se sont dirrigés vers L’aéroport international de Conakry Gbessia pour la Mauritanie, dernière étape de leur tournée.

EtriLabs staff writer


Veuillez cliquer sur les liens ci-dessous pour des informations plus détaillées sur les 3 jours de la caravane des bailleurs en Guinée.

Jour 1 :13 Avril Jour 2 :16 Avril