Planification familiale à Dakar : la parole est aux militants (Maimouna Ba)

Maimouna Ba, 28 ans, mariée sans enfants, sage-femme à l’unité de santé reproductive des jeunes de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar.

Maimouna-Ba1Je suis née à Saint-Louis, mais je vis à Dakar. Ma grand-mère était sage-femme et mon père infirmier. Ma mère est décédée alors qu’elle donnait la vie à des jumelles. Cela m’a marquée… Mon mari, professeur, vit en France. Après deux semaines auprès de lui, j’ai préféré revenir ici pour travailler. Tous les jours, j’aide des jeunes femmes et des jeunes filles dans des situations terribles. J’ai vu des filles de quinze ans qui en sont à leur troisième avortement!

Dans ce cabinet, après avoir un peu tourné autour du pot, elles se libèrent. Elles peuvent poser des questions, éviter les grossesses, les MST et le sida. Mon combat, c’est la contraception pour tous.

ELLE