Planification Familiale : Le Sénégal leader en Afrique de l’Ouest et du Centre

Le Sénégal demeure le pays leader en Afrique de l’Ouest et du Centre en matière de recours à la planification familiale, a soutenu, mardi, à Dakar, le directeur de l’Ong Dkt International, Richard Bourdred, faisant toutefois état d’un «un gap énorme» dans ces deux régions, «entre les femmes qui souhaitent recourir à la contraception et celles qui l’utilisent réellement».

«Le Séné­gal, grâce au soutien actif de son gouvernement et de nombreuses parties prenantes, a fait de grands progrès dans le développement de l’accès au planning familial au cours des 5 dernières années», a-t-il dit. Ri­chard Bourdred s’exprimait au cours d’une conférence de presse, dans le cadre d’une campagne de marketing social de son Ong dont l’objectif est de «sensibiliser une population jeune sur le préservatif et le présenter com­me un produit de consommation au quotidien». Selon lui, le Séné­gal «reste leader dans cette région en matière de recours au planning familial», en ce que «c’est le pays où l’utilisation du planning familial est la plus élevée».

Toutefois, a fait valoir le directeur de l’Ong Dkt International, «il existe un gap énorme en Afrique de l’Ouest et du Centre entre les femmes qui souhaitent recourir à la contraception et celles qui l’utilisent réellement, seul un tiers des femmes qui souhaitent utiliser la contraception y ont accès». «C’est la raison pour laquelle la région présente le taux de mortalité maternelle et le taux de fertilité les plus élevés», a-t-il indiqué.

Aussi les différentes techniques de marketing social de cette Ong devraient-elles permettre, selon lui, de «créer la prise de conscience»  dans la pos­si­bilité de développer la de­mande, d’importer et de distribuer les produits abordables et de qualité, sans compter l’organisation de sessions de formation pour les professionnels de la santé.

DKT International a lancé ses activités au Sénégal en 2015. Des pays comme la Côte d’Ivoire et le Cameroun sont également con­cernés par les programmes mis en œuvre dans ce cadre, selon son directeur.

Il a rappelé que Dkt Inter­na­tional, une Ong basée à Washington (Etats-Unis), supervise des programmes de marketing social en matière de contraception dans 21 pays, a précisé Richard Bourdred. Cette ONG est l’un des plus gros fournisseurs de produits contraceptifs et de santé de la reproduction. «Ce qui nous permet de sauver la vie de plus de 13 mille mères chaque année et ce qui a pour résultat de sauver la vie de 30 millions de couples par an», a commenté son directeur.

Le Quotidien