Planification familiale : Un véhicule pour atteindre les populations des zones reculées

La cour de la clinique de Marie’s Stop Burkina Faso à Ouagadougou, a accueilli ce jeudi 23 février 2017, la remise officielle d’un véhicule à l’Association Burkinabè pour le Bien-être Familial (ABBEF). Cette remise de véhicule entre dans le cadre du « Projet pilote d’expérimentation de la délégation des tâches dans le domaine de la planification familiale au Burkina Faso », financé par l’USAID et mis en œuvre par un ensemble d’organisations qui interviennent dans le domaine de la planification familiale dont l’ABBEF est le chef de file.

17 millions de FCFA, c’est le coût de ce véhicule qui permettra à 130 agents de santé communautaires des districts de Dandé et de Tougan de rapprocher les services de planification familiale des populations. Il leur permettra également d’assurer la supervision et la communication pour l’amélioration de la prévalence contraceptive au Burkina Faso.

En effet, malgré les efforts de l’Etat dans le recrutement d’agents de santé, force est de reconnaitre que les populations de certaines zones du pays n’ont pas accès aux services de planification familiale.

D’où la mise en place de ce projet qui selon Mme Wendyam Kaboré, vice-présidente de l’ABBEF « consiste à choisir des gens dans la population qui ont un certain niveau et qui seront formés pour offrir ces services de planification à savoir les injectables et les pilules. Dans chaque village, dans chaque contrée, les gens auront facilement accès à ces services. Donc c’est pour pallier l’insuffisance de personnel et pour élargir les indicateurs en matière d’offre de services de planification. »

Ce don de l’USAID réjouit donc Mme Wendyam Kaboré de l’ABBEF et ses collègues des organisations sœurs qui interviennent dans le domaine de la planification familiale, que sont Marie’s Stop Burkina Faso et Population Equilibre, ainsi que le ministère de la santé. « Ce don nous va droit au cœur, parce que vous savez que les districts que nous avons choisi pour l’expérience, c’est Dandé et Tougan. C’est très loin de Ouaga et il faut être à côté pour suivre le projet, parce que c’est vraiment un projet pilote. Et ce véhicule va nous permettre d’être constamment sur le terrain afin que l’expérience puisse être convaincante et être élargie à d’autres structures. »

Jim Parys, représentant de l’USAID, a tenu à rassurer les organisations parties prenantes du projet de délégation des tâches dans le domaine de la planification familiale, quant à l’accompagnement constante de sa structure pour l’atteinte des objectifs fixés.

Justine Bonkoungou (stagiaire)

Lefaso.net